Fermer

Présidentielle sénégalaise : l’UE déploie ses observateurs, la campagne bat son plein

Par Jeune Afrique

Le président sénégalais Abdoulaye Wade et sa femme Viviane, à Dakar le 7 février 2012. © AFP

L'Union européenne (UE) a entamé mercredi le déploiement de ses "observateurs de longue durée" dans les 45 départements du Sénégal. Pendant ce temps, la campagne pour la présidentielle du 26 février se poursuit.

Dix-huit "observateurs de longue durée" de l’Union européenne (UE) ont débuté mercredi leur déploiement à l’intérieur du Sénégal. Leur mission : « suivre la pré-campagne, la campagne, la sensibilisation des électeurs, les préparatifs logistiques, le déroulement du scrutin, le comptage des voix, la publication des résultats. » C’est à dire toutes les étapes du processus électoral.

Un deuxième groupe de 38 observateurs « de court terme » les rejoindra le 20 février pour couvrir le premier tour de la présidentielle sénégalaise. Ils seront au total près de 100 observateurs de l’UE le jour du scrutin, sous la supervision d’une vingtaine de diplomates européens.

–>Lire aussi "Babacar Justin Ndiaye : ‘Un embrasement est possible au Sénégal’"

Meeting à Thiès pour Wade

Sur le terrain de la campagne électorale, le président Wade a participé dans l’après-midi de ce mercredi à un grand meeting dans la ville de Thiès, à l’ouest du pays. Une manifestation qui intervient au lendemain de la parade qu’il s’est offerte dans les rues de Dakar après une manifestation du Mouvement du 23 juin (M23).

Lors de ces deux grands rassemblements depuis le début officiel de la campagne, le président sortant a cherché à démontrer qu’il est populaire et qu’il ira jusqu’au bout. Huit membres de l’opposition et le chanteur Youssou Ndour ont décidé, de leur côté, de se liguer contre sa candidature, qu’ils estiment anticonstitutionnelle.

À la pointe de la contestation, le collectif de jeunes « Y’en a marre » évalue quant à lui la situation au bout de ces trois premiers jours de campagne avant de lancer « son programme de mobilisation nationale contre la candidature de Wade », a annoncé mercredi Abdoul Aziz Diop, porte-parole du M23.

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici