Fermer

Football : quel avenir pour les sélectionneurs de la CAN 2012 ?

Le sélectionneur du Sénégal, Amara Traoré, a été limogé. © AFP

La CAN 2012 désormais achevée, l’Afrique est tournée vers les qualifications de l’édition 2013 et la Coupe du Monde 2014. Si certains sélectionneurs vont poursuivre l’aventure, pour d’autres, comme Gerets, Zahoui ou Stevanovic, l’avenir très incertain.

Comme Renard, ils restent en poste

Hervé Renard, le sélectionneur de la Zambie championne d’Afrique le 12 février dernier à Libreville, l’a assuré lors d’une interview accordée à Jeune Afrique : malgré l’intérêt du Sénégal et d’un club saoudien, le technicien français, sous contrat avec la fédération zambienne jusqu’à décembre prochain, va rester en poste : « J’ai une mission à poursuivre en Zambie. » Il pourrait même prolonger son contrat de deux ou trois ans, avec sans doute une revalorisation salariale à la clé. Sami Trabelsi (Tunisie), Mohamed Mazda (Soudan) et le Brésilien Gilson Paulo, qui a prolongé d’un an sous contrat avec la Guinée équatoriale lors de la CAN, restent également en poste.

Comme Giresse, ils devraient rester

Ce devrait être le cas de Stanley Tshosane (Botswana), Lito Vidigal (Angola), Haruna Doula (Niger) et Michel Dussuyer (Guinée), en fin de contrat le 29 février prochain, mais qui devrait profiter de son séjour à Conakry la semaine prochaine pour signer un nouveau bail. Le Brésilien Marcos Paqueta (Libye), sous contrat jusqu’en 2014, devrait également poursuivre sa mission, même si les changements intervenus à la tête de la Fédération libyenne font planer un (léger) doute. Quant à Alain Giresse (Mali), en fin de contrat en mai prochain, il devrait rencontrer ses dirigeants début mars à Bamako. « J’ai eu quelques approches, c’est vrai, mais il est tout à fait envisageable que je prolonge avec le Mali. » Kola Cissé, son président, a laissé entendre qu’il y était favorable.

Comme Gerets, ils sont menacés

Eric Gerets (Maroc), fragilisé par l’élimination des Lions de l’Atlas au premier tour de la CAN, a subi les violentes critiques de la presse et de l’opinion publique. Désormais, c’est une partie de la classe politique qui s’en mêle et fustige son salaire, estimé à 180 000 € par mois. Au Gabon, Gernot Rohr est en conflit avec certains joueurs de la sélection dont Daniel Cousin, ainsi qu’avec des responsables de la fédération, et pourrait ne pas voir son contrat, qui s’achève à la fin du mois, être reconduit. Malgré son statut de finaliste, François Zahoui (Côte d’Ivoire) est lui aussi menacé, au même titre que Goran Stevanovic (Ghana) et Paulo Duarte (Burkina Faso).

Comme Traoré, ils sont sur le marché

Amara Traoré (Sénégal), qui avait pourtant prolongé son contrat de deux ans en décembre dernier, n’a pas survécu à l’élimination des Lions de la Terenga au premier tour de la CAN. Son successeur, qui ne sera pas Hervé Renard, viendra sans doute d’Europe. Bruno Metsu, l’ex-sélectionneur du Sénégal (2000-2002), actuellement à Al-Gharrafa (Qatar), s’est dit intéressé par le poste. La fédération sénégalaise (FSF) a reçu de nombreuses candidatures, dont celles de l’Allemand Otto Pfister (ex Cameroun, Togo et Sénégal), et actuellement sélectionneur de Trinidad-et-Tobago ou du belge Paul Put (ex Gambie). Mais la FSF ne devrait pas donner suite.

______

La Mauritanie recrute

Dans l’objectif de redynamiser ses équipes nationales, la Fédération mauritanienne de Football sollicite et incite tous les joueurs de nationalité mauritanienne évoluant dans des clubs hors du pays de bien vouloir transmettre leurs coordonnées téléphoniques ou mails à coach@ffrim.org. Ainsi, après étude de leur dossier, le nouveau sélectionneur national Patrice NEVEU prendra directement contact avec les joueurs de haut niveau motivés pour relever les challenges sportifs à venir.
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici