Fermer

Hervé Renard : « J’ai refusé des offres à 2,5 millions d’euros par an »

Pour Hervé Renard, c'est le Ghana qui est la meilleure équipe d'Afrique. © AFP

Championne d’Afrique le mois dernier, la Zambie est montée en gamme. Hervé Renard, qui a prolongé son contrat avec les Chipolopolo, a obtenu certaines garanties de ses dirigeants.

« J’ai réfléchi avant de prolonger ». Revenu en Zambie en novembre 2011, Hervé Renard (43 ans) est aujourd’hui un homme courtisé. « Il y a deux ans, j’avais annoncé mon départ à Kalusha Bwalya, le président de la fédération zambienne, pour des raisons personnelles, sans savoir que j’allais signer en Angola. Mais des journaux locaux continuent d’écrire que j’avais quitté la Zambie pour un salaire angolais mensuel de 75 000 euros (contre 35 000 euros, NDLR) »

Depuis, le sélectionneur français des Chipolopolo a été approché par l’AJ Auxerre (« Je n’aurais jamais imaginé refuser une proposition d’un club français de Ligue 1 ») et a repoussé des offres venant du Golfe Persique. « Des offres à 2,5 millions d’euros pour un an. Mais j’ai envie de connaître des émotions, et l’Afrique me semble être le lieu idéal. » Renard, qui assure ne pas avoir été contacté par le Sénégal, n’a pas caché son ambition « de diriger un jour une grande sélection africaine. » La Zambie, avec qui il est désormais lié jusqu’au 31 juillet 2014, a revu à la hausse ses émoluments. « J’ai réfléchi avant de prolonger. C’était une décision importante, et j’ai obtenu quelques assurances. »

Des moyens à la hausse. Si Renard a accepté de poursuivre sa mission en Zambie, c’est en partie grâce à ses excellentes relations avec Kalusha Bwalya. « Il me laisse travailler, et il veut, comme moi, améliorer des choses. » Le Français a notamment obtenu que la sélection se prépare dans de meilleures conditions. « On va disputer des matches amicaux contre de meilleures sélections. On va donc essayer de venir faire des stages en Europe. Grâce à la CAN, les sponsors sont plus nombreux et les moyens plus importants. » Les infrastructures sont elles aussi en phase d’amélioration. « Il y a un nouveau stade à Ndola, un autre en construction à Lusaka qui sera fonctionnel en 2013, un centre olympique avec un terrain synthétique… »

Objectif Coupe du Monde. « Si nous ne nous qualifions pas pour la Coupe du Monde 2014, il est inscrit dans mon contrat que celui-ci pourrait s’arrêter fin 2013 », prévient Hervé Renard. Pour aller au Brésil, le champion d’Afrique devra d’abord s’extraire d’un groupe compliqué (Ghana, Soudan et Lesotho), puis d’un éventuel dernier tour. Et sur ce sujet, le sélectionneur est lucide : « La Zambie n’est pas devenue la meilleure équipe d’Afrique parce qu’elle a gagné la CAN 2012. Je pense que c’est le Ghana qui peut depuis trois ans revendiquer ce statut. » Mais en attendant le Mondial, Renard devra qualifier les Chipolopolo pour la CAN 2013 en Afrique du Sud.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici