Fermer

CAN 2012 – Gabon : dans l’antre des Panthères

Le Gabonais Pierre Aubameyang (à d.) fête son but face à la Tunisie, le 31 janvier. © AFP

Un journaliste de CANAL+ a partagé le quotidien de la sélection gabonaise de football lors de la Coupe d’Afrique des nations 2012, que le pays organisait conjointement avec la Guinée équatoriale.  Produit par Canal plus Afrique, le documentaire qui en a été tiré, "Au cœur des panthères", est diffusé en Afrique à partir du 24 mars sur la chaîne cryptée.

Lundi 23 janvier 2012. Le Gabon affronte le Niger pour son premier match de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012, remportée par la Zambie. Dans le bus qui mène la sélection nationale au Stade de l’Amitié de Libreville, des joueurs chantent, certains prient, d’autres s’évadent par la musique. Dans la rue, au passage du bus, les voitures s’arrêtent, les badauds saluent leurs héros. Une scène extraite du documentaire « Au cœur des panthères », produit par Canal + Afrique et que la chaîne cryptée diffuse à partir du 24 mars.

c’est le journaliste de CANAL + Théo Shuster qui a suivi la sélection nationale gabonaise pendant la compétition, de sa préparation jusqu’au quart de finale perdu contre le Mali.  Au plus près des joueurs, jusque dans les vestiaires quelques mintes avant le début des matchs. Ou comment vivre le quotidien d’un groupe de l’intérieur : les causeries de l’entraîneur Gernot Rohr, les loisirs et les divertissements des joueurs, l’attente entre les matchs. On aperçoit les footballeurs se coiffer avant les matchs, et même le président Ali Bongo Odimba danser (Voir extrait vidéo ci dessous).

La grande qualité du documentaire vient de son aspect très neutre. Le réalisateur prend son temps, laissant ainsi le téléspectateur s’imprégner de l’ambiance, la buée peut envahir l’écran de la caméra. Les séquences sont longues, dans le bus des joueurs, dans les vestiaires de l’équipe. Le regard du réalisateur s’efface peu à peu comme si l’équipe du Gabon s’appropriait le film.

Le moment fort du film est sans surprise l’épique victoire des Panthères contre le Maroc, lors de leur deuxième match de poule. Une victoire trois buts à deux acquise dans les arrêts de jeu et synonyme de qualification pour les quarts de finale. Les images de CANAL + montrent parfaitement la folie d’un match, la joie d’un peuple, et l’émotion d’un groupe. Après le match, les joueurs célèbrent leur victoire pendant de longues minutes, chantant et dansant, puis regagnent leur bus dans la confusion, torse nu, sans même s’être douchés.

On retiendra aussi les retrouvailles avec Alain Giresse, ancien entraîneur du Gabon, et la longue accolade entre l’actuel sélectionneur du Mali et le défenseur central des Panthères Ecuele Manga. Un homme dont Roguy Meyé dit qu’« il a beaucoup apporté au peuple gabonais ».

Et puis, il y a la tristesse de l’élimination aux tirs au but contre ce même Mali. Le regard hagard du président Ali Bongo après le penalty raté par un Pierre-Emeryc Aubameyang que rien ne consolera. Et, tout à la fin, la tristesse d’un vestiaire.
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici