Fermer

Santé : un disque contre les faux médicaments

Par

Le chanteur Youssou Ndour prête sa voix à la lutte contre le trafic de médicaments contrefaits. © AFP

Le trafic de médicaments contrefaits tue chaque année des milliers de personnes qui en consomment. Pour sensibiliser le continent au danger, Interpol innove en s'essayant à la prévention en musique.

C’est l’une des plaies du continent : les médicaments contrefaits représentent un bon tiers des remèdes disponibles en Afrique. Pour lutter contre ce fléau croissant et sensibiliser la population aux ravages de ces produits illicites, vendus entre autres sur Internet, Interpol a décidé d’innover. Plutôt que d’opter pour une classique campagne d’affichage, l’organisation internationale a décidé de véhiculer le message en musique, à travers le titre « Proud to be » (voir la vidéo ci-dessous). La Sud-Africaine Chaka Chaka et le Sénégalais Youssou N’Dour, connus pour leur engagement en faveur des causes humanitaires et du développement, ont dans un premier temps prêté leur voix à cette cause.

 

Le clip de "Proud to be".

Après l’enregistrement du titre en octobre dernier, un disque – qui comprendra la chanson « Proud to be » – a commencé à être enregistré à Johannesburg  pour rappeler que les médicaments peuvent tuer. Outre Chaka Chaka, y ont notamment participé le choeur de Soweto, la Brésilienne Loalwa Braz, la Française Chimène Badi et la Chinoise Ruhan. D’autres chanteurs y apporteront leur contribution, parmi lesquels le Philippin Billy Crawford et l’Indien Shankar Mahadevan. L’album devrait être disponible en juin.

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici