Fermer

Guinée-Bissau : le second tour de la présidentielle aura lieu le 29 avril

Lors du premier tour, Carlos Gomes Junior a devancé Kumba Yala avec 48,97% des voix contre 23,26%. © AFP

Initialement prévu le 22 avril, le second tour de l’élection présidentielle en Guinée-Bissau aura lieu une semaine plus tard, le 29, a annoncé la Commission nationale électorale (CNE). Un second tour toujours boycotté par l’ex-président Kumba Yala.

Censé opposer le Premier ministre sortant Carlos Gomes Junior et l’ex-président Kumba Yala, le second tour de l’élection présidentielle en Guinée-Bissau a été reporté d’une semaine. Initialement prévu le 22 avril, il aura finalement lieu le 29, a annoncé mercredi 11 avril le président de la Commission nationale électorale (CNE), Desejado Lima Dacosta, lors d’une conférence de presse

« Je convoque pour le 29 avril les deux candidats ayant obtenu le plus de voix, en l’occurrence Carlos Gomes Junior et Kumba Yala, pour le second tour de l’élection présidentielle », a-t-il annoncé. Organisé le 18 mars, le premier tour du scrutin avait vu Carlos Gomes Junior devancé Kumba Yala avec 48,97% des voix contre 23,26% pour son opposant.

Recours "sans effets"

Ce report se justifie par un « retard accusé pendant l’examen des recours » déposé devant la CNE et la Cour suprême par cinq candidats, dont l’ex-président Kumba Yala, pour « fraudes massives », qui demandaient l’annulation du premier tour. Des recours jugés « sans effets » par la Cour n’ayant pas constaté « d’irrégularités qui puissent entraîner l’annulation des élections présidentielles du 18 mars ».

Malgré cette décision défavorable, Kumba Yala avait confirmé son intention de boycotter le scrutin. Selon Victor Pereira, porte-parole de Kumba Yala, l’ex-président « reste sur sa position initiale : il n’ira pas au second tour ».

La campagne électorale pour le second tour doit néanmoins débuter vendredi pour s’achever le 27 avril.

(Avec AFP)
 

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro