Fermer

Guinée-Bissau : le second tour de la présidentielle aura lieu le 29 avril

Lors du premier tour, Carlos Gomes Junior a devancé Kumba Yala avec 48,97% des voix contre 23,26%. © AFP

Initialement prévu le 22 avril, le second tour de l’élection présidentielle en Guinée-Bissau aura lieu une semaine plus tard, le 29, a annoncé la Commission nationale électorale (CNE). Un second tour toujours boycotté par l’ex-président Kumba Yala.

Censé opposer le Premier ministre sortant Carlos Gomes Junior et l’ex-président Kumba Yala, le second tour de l’élection présidentielle en Guinée-Bissau a été reporté d’une semaine. Initialement prévu le 22 avril, il aura finalement lieu le 29, a annoncé mercredi 11 avril le président de la Commission nationale électorale (CNE), Desejado Lima Dacosta, lors d’une conférence de presse

« Je convoque pour le 29 avril les deux candidats ayant obtenu le plus de voix, en l’occurrence Carlos Gomes Junior et Kumba Yala, pour le second tour de l’élection présidentielle », a-t-il annoncé. Organisé le 18 mars, le premier tour du scrutin avait vu Carlos Gomes Junior devancé Kumba Yala avec 48,97% des voix contre 23,26% pour son opposant.

Recours "sans effets"

Ce report se justifie par un « retard accusé pendant l’examen des recours » déposé devant la CNE et la Cour suprême par cinq candidats, dont l’ex-président Kumba Yala, pour « fraudes massives », qui demandaient l’annulation du premier tour. Des recours jugés « sans effets » par la Cour n’ayant pas constaté « d’irrégularités qui puissent entraîner l’annulation des élections présidentielles du 18 mars ».

Malgré cette décision défavorable, Kumba Yala avait confirmé son intention de boycotter le scrutin. Selon Victor Pereira, porte-parole de Kumba Yala, l’ex-président « reste sur sa position initiale : il n’ira pas au second tour ».

La campagne électorale pour le second tour doit néanmoins débuter vendredi pour s’achever le 27 avril.

(Avec AFP)
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici