Cameroun : détournement d’argent public, Marafa Hamidou Yaya et Ephraïm Inoni incarcérés

Les deux anciens hommes d'État, Marafa Hamidou Yaya (g.) et Ephraïm Inoni (d.). © DR

Un ancien Premier ministre camerounais, Ephraïm Inoni, et un ex-ministre d’État, Marafa Hamidou Yaya, ont été arrêtés lundi 16 avril dans le cadre d’une instruction concernant un détournement d’argent public.

L’ancien ministre d’État camerounais chargé de l’Administration territoriale Marafa Hamidou Yaya, 60 ans, a été présenté à un juge d’instruction le 15 avril 2012, puis mis en détention à la prison centrale de Yaoundé, selon un avocat proche du dossier. « Je l’ai aperçu dans la salle d’attente du juge Pascal Magnanguémabé. Puis j’ai vu partir le pick-up de l’escorte de gendarmerie qui l’a conduit à la prison » assure un témoin.

Premier ministre entre 2004 et 2009, Ephraïm Inoni, 66 ans, a lui aussi été convoqué, entendu et placé en détention dans la même prison quelques minutes après Marafa.

Avion présidentiel

L’affaire remonte à 2001, quand Paul Biya avait décidé d’acquérir un nouvel avion pour ses déplacements. Marafa comme secrétaire général de la présidence et Inoni comme secrétaire général adjoint, ont tous les deux suivi le dossier. Le premier choisit un Boeing business Jet et ordonne le versement de 31 millions de dollars à GIA International, une société basée aux États-Unis et « recrutée » pour négocier l’achat de l’appareil aux meilleures conditions. Deux ans plus tard, en mars, la faillite de GIA était prononcée. On sait aujourd’hui que la société n’a transféré que 4 millions de dollars à Boeing.

Quant à Inoni, il fut président du conseil d’administration de la filiale camerounaise d’Aircraft Portfolio Management (APM), créée en 2002 et basée aux îles caïmans. Retenue elle aussi pour effectuer des transactions aéronautiques pour le compte de l’État du Cameroun, cette société a suggéré l’abandon du projet initial d’acquisition du Boeing – en dépit du versement de 31 millions de dollars -, pour orienter le gouvernement vers la location d’un autre aéronef, l’Albatros.

Dans cette affaire, le directeur général d’APM, Hubert Otélé Essomba, l’ancien l’ambassadeur du Cameroun à Washington, Jérôme Mendouga et un autre ancien secrétaire général de la présidence, Jean-Marie Atangana Mebara, l’ex patron de la Camair, Yves-Michel Fotso, notamment, ont l’un après l’autre été mis en détention à partir de 2008.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici