Fermer

Le sud-africain PIC s’offre 19,58% d’Ecobank

Ecobank est présent dans 32 pays d'Afrique subsaharienne. © AFP

Le fonds d’investissement public sud-africain PIC injecte 250 millions de dollars au capital du groupe bancaire panafricain, permettant à ce dernier de renforcer ses fonds propres après plusieurs grosses opérations d'acquisition.

L’Afrique du Sud devient définitivement un partenaire incontournable d’Ecobank Transnational Incorporation (ETI). Après Nedbank en novembre, le groupe panafricain s’allie à un autre groupe financier sud-africain. Il vient d’annoncer un accord pour la cession de 19,58% de son capital à Public Investment Corporation (PIC), une structure d’investissement détenue par l’État sud-africain. Montant de l’opération : 250 millions de dollars. « Il s’agit d’une augmentation de capital devant permettre au groupe de soutenir sa croissance », indique-t-on à la direction du groupe panafricain.

Capacités financières

Ecobank doit en effet renforcer ses capacités financières pour digérer les rachats successifs, en 2011 et début 2012, de Oceanic Bank au Nigeria et Trust Bank au Ghana, des acquisitions qui devront lui permettre de monter en puissance sur ces deux gros marchés d’Afrique de l’Ouest et de peser, à la fin de cette année, 15 milliards d’euros en total de bilan. Pour sa part, PIC deviendra, aux côtés de la Société financière internationale (SFI, Banque mondiale), l’un des principaux actionnaires d’Ecobank.

Présent dans 32 pays d’Afrique subsaharienne, Ecobank dont le siège est basé à Lomé au Togo, avait obtenu en novembre de Nedbank, quatrième banque sud-africaine, un prêt de 285 millions de dollars convertible en 20% des parts du capital dans les deux à trois ans suivants.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici