Fermer

La Tunisie n’exigera plus de visa pour les ressortissants des pays du Golfe

Le président tunisien Moncef Marzouki, le 14 avril 2012 à Tunis. © Fethi Belaid/AFP

Le président tunisien, Moncef Marzouki, a annoncé mardi 24 avril que les ressortissants des pays du Golfe seraient exemptés de visas dès le mois de mai. Une mesure destinée à relancer le tourisme qui "dépendait essentiellement de l’Occident".

La Tunisie regarde aujourd’hui vers les pays du Golfe. Et pour le démontrer, le président tunisien Moncef Marzouki, en visite au Qatar, a annoncé la mise en place d’une nouvelle mesure qui devrait satisfaire les six monarchies pétrolières de la région. « Nous avons décidé d’exempter du visa tous les ressortissants des pays (arabes) du Golfe », a-t-il déclaré mardi 24 avril, dans les lignes du quotidien pan-arabe Al-Hayat.

Cette mesure « qui entrera en vigueur le 1er mai », a pour objectif premier de « développer le tourisme », secteur qui s’est effondré suite à l’insécurité qui a suivi le soulèvement l’an dernier contre le régime du président Zine El Abidine Ben Ali.

"Bonnes" relations avec Riyad

« Notre tourisme dépendait essentiellement de l’Occident, ce qui en faisait un tourisme des pauvres », a expliqué Moncef Marzouki, qui souhaite désormais attirer en Tunisie « nos frères du Machreq et du Maghreb ». Ainsi, le pays  « ne sera pas indéfiniment prisonnier de ses relations » avec les pays du nord de la méditerranée, a-t-il espéré.

Quant à ses relations avec l’Arabie Saoudite, qui a ignoré jusqu’à présent les appels tunisiens d’extrader l’ancien dictateur Ben Ali, elles sont « bonnes » selon Moncef Marzouki. « Nous développons des relations fraternelles (avec l’Arabie saoudite), mais nous maintenons aussi le droit de réclamer cet homme », a-t-il expliqué.

(Avec AFP)
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici