Fermer

Côte d’Ivoire : dialogue avec l’opposition à Grand-Bassam, le FPI présent

Le nouveau Premier ministre ivoirien Jeannot Ahoussou Kouadio. © AFP

L’opposition participe, depuis le vendredi 27 avril, au grand complet au dialogue politique organisé par le gouvernement ivoirien à Grand-Bassam (est d’Abidjan). Même le Front populaire ivoirien (FPI, parti de Laurent Gbagbo) a répondu présent à cette rencontre présidée par le Premier ministre Jeannot Ahoussou Kouadio.

Le Front populaire ivoirien (FPI, parti de Laurent Gbagbo) a finalement décidé de participer en tant qu’observateur au conclave entre le pouvoir ivoirien et l’opposition, contrairement aux menaces de boycott qu’il avait laissé planer. L’opposition est donc réunie à cette rencontre présidée par le Premier ministre, Jeannot Ahoussou Kouadio. Une première depuis l’avènement d’Alassane Ouattara.

Les modérés du FPI l’ont emporté sur les caciques. Sébastien Dano Djédjé, ex-ministre de la Réconciliation et des relations avec les institutions, a conduit la délégation de l’ex-parti présidentiel au conclave de Grand-Bassam. Le parti de Laurent Gbagbo était divisé sur la conduite à tenir. Le président par intérim, Sylvain Miaka Oureto, avait souhaité un report de la rencontre, afin de permettre, avait-il expliqué, à son parti, d’organiser sa convention nationale, le dimanche 29 avril prochain à Abidjan. En fin de compte, c’est la voix des partisans du dialogue immédiat et sans condition qui a prédominé.

La décision de participer à cette rencontre a été motivée, selon Sébastien Dano Djédjé, par plusieurs raisons. « La première, c’est que nous sommes demandeurs du dialogue, a-t-il expliqué. Ensuite, nous sommes respectueux des institutions de la République. Par ailleurs, le FPI a toujours inscrit l’alternance dans sa ligne politique. »

Un esprit de fraternité

Dans son discours d’ouverture, le chef du gouvernement, Jeannot Ahoussou Kouadio, a salué « le bel esprit de fraternité qui a présidé à la préparation des travaux ». Il a lancé un appel aux exilés, les invitant à rentrer en Côte d’Ivoire, sans « peur », indiquant que le président Alassane Ouattara, les « attend sans haine, sans rancune, sans esprit de revanche ».

Les discussions vont tourner autour de quatre thèmes principaux : la participation de l’opposition au processus de réconciliation nationale, les questions électorales, l’indépendance de la justice et la sécurité.

Tous les poids lourds de l’opposition ont fait le déplacement de Grand-Bassam, dont Mamadou Koulibaly, Laurent Dona Fologo, Gervais Coulibaly… Des retrouvailles qui feront figure de test pour Ahoussou Kouadio, nommé il y a tout juste six semaines, et qui gère là son premier grand dossier politique.

___

André Silver Konan, envoyé spécial

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici