Fermer

Tropicale Amissa Bongo : le Marocain Chaoufi s’impose, un Français s’empare du maillot jaune

Tarik Chaoufi, vainqueur de la 4e étape. © www.tropicaleamissabongo.com

Malgré le joli coup du Marocain Tarik Chaoufi, vainqueur de la quatrième étape de la Tropicale Amissa Bongo, le Français Anthony Charteau, double vainqueur de l’épreuve, s’est emparé du maillot jaune vendredi 27 avril.

Le Français le plus à l’aise sur les routes gabonaises est de retour. Anthony Charteau, déjà double vainqueur de la Tropicale Amissa Bongo (éditions 2010 et 2011), s’est emparé du maillot jaune de leader vendredi 27 avril à Bongoville, ville d’arrivée de la 4e étape de la course.

C’est à 10 kilomètres de l’arrivée que ce scénario s’est dessiné, à l’occasion du démarrage en trombe de Thomas Voeckler qui emmenait avec lui son co-équipier.

Ce qu’ils n’avaient pas prévu, c’est que le Marocain Tarik Chaoufi avait flairé le bon coup et s’était mis dans leur roue. Son compatriote le mieux placé, Adil Jelloul, étant resté dans le peloton, Chaoufi n’a pas pris ses relais dans cette échappée. « J’ai suivi les consignes de mon entraineur, a expliqué le Marocain à l’arrivée. Mais les Français ne l’ont pas accepté ».

Déjà agacés par cette attitude pourtant tactiquement justifiée, les deux coureurs d’Europcar étaient carrément furieux lorsqu’ils se sont fait dépasser, au sprint, par Chaoufi, qui remporte ainsi la première étape de sa carrière et prive Anthony Charteau de précieuses secondes de bonification.

Charteau est donc leader, mais il ne compte que 8 secondes d’avance sur le dauphin, l’Erythréen Meron Russom. Le Marocain Adil Jelloul, quatrième à 19 secondes, est encore dans le coup. D’après ses confidences jeudi, il attendait la journée de samedi pour passer à l’attaque.
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici