Fermer

Présidentielle égyptienne : le second tour opposera Ahmad Chafiq à Mohamed Morsi

Les deux finalistes de la présidentielle égyptienne : Mohammed Morsi et Ahmad Chafiq. © D.R.

La commission électorale égyptienne a confirmé les résultats préliminaires du premier tour de l'élection présidentielle. Le candidat des Frères musulmans, Mohammed Morsi, et l'ancien Premier ministre de Moubarak, Ahmad Chafiq, s'affronteront au second tour, les 16 et 17 juin.

Le suspense ne s’est pas éternisé. Après avoir estimé dimanche que des recours pourraient changer les résultats du premier tour de la présidentielle, la commission électorale égyptienne a confirmé lundi que l’affiche du second tour du scrutin, qui aura lieu les 16 et 17 juin, verrait bien le candidat des Frères musulmans, Mohammed Morsi, s’affronter à l’ancien Premier ministre de Hosni Moubarak, Ahmad Chafiq. « MM. Morsi et Chafiq seront au second tour parce qu’ils ont remporté le plus grand nombre de voix au premier tour des 23 et 24 mai », a affirmé au cours d’une conférence de presse Farouq Soltane, le président de la commission, lundi après midi.

« Aucun candidat n’a obtenu de majorité absolue. Par conséquent, conformément à l’article 40 de la loi sur l’élection présidentielle, il y aura un second tour entre (Mohammed) Morsi et (Ahmad) Chafiq (…), qui ont obtenu le plus grand nombre de voix au premier tour des 23 et 24 mai », a indiqué Farouq Soltane.

Une participation de 46%

Celui-ci a précisé que Morsi avait obtenu 5 764 952 voix et Chafiq 5.505.327. Le nationaliste arabe Hamdeen Sabbahi est quant à lui arrivé en troisième position, avec un peu plus de 4,8 millions de suffrages. Viennent ensuite l’islamiste modéré Abdel Moneim Aboul Foutouh, avec quatre millions de voix, et l’ex-ministre des Affaires étrangères Amr Moussa avec plus de 2,5 millions de voix.

« La participation au premier tour a atteint 46%, plus de 23,6 millions de personnes sur près de 51 millions d’électeurs potentiels s’étant déplacées », a ajouté Farouq Soltane. Douze candidats étaient en lice pour cette première présidentielle depuis la chute de Hosni Moubarak.
 

(Avec AFP)
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici