Fermer

Côte d’Ivoire – Liberia : Blé Goudé recherché, 41 Ivoiriens extradés

Charles Ble Goudé, le 15 janvier 2011 à Abidjan. © AFP

Le gouvernement du Liberia a annoncé jeudi que dix personnes, dont Charles Blé Goudé, étaient actuellement recherchées au Liberia après les récentes attaques meurtrières qui ont frappé l'ouest de la Côte d’Ivoire. Dans le même temps, un tribunal libérien a autorisé l'extradition de 41 Ivoiriens réfugiés au Liberia et accusés d'avoir participé aux violences post-électorales ivoiriennes.

Le leader des jeunes patriotes, Charles Ble Goudé, aurait-il refait surface ? Il fait en tout cas partie des dix personnes actuellement recherchées au Liberia, à la suite des attaques meurtrières qui ont récemment frappé l’ouest de la Côte d’Ivoire, ont annoncé jeudi 21 juin les autorités libériennes. Sous le coup d’un mandat d’arrêt de la justice ivoirienne, en exil dans un pays non précisé – vraisemblablement en Afrique de l’Ouest – l’ancien cacique du régime de Laurent Gbagbo a catégoriquement démenti dans un communiqué toute implication dans les violences en question.

La région de Taï, à une centaine de km au sud de Duékoué, en Côte d’ivoire, a été la cible d’une série d’attaques meurtrières qui ont fait quelque 12 000 déplacés, selon l’ONU, et ont été attribuées par le pouvoir à des éléments armés basés au Liberia et fidèles à Laurent Gbagbo. Une de ces attaques, commise le 8 juin, avait fait 18 morts, dont sept Casques bleus nigériens.

Arrestation d’hommes en armes

Dans le même temps, un tribunal libérien a autorisé l’extradition vers la Côte d’Ivoire de 41 Ivoiriens réfugiés au Liberia et accusés d’avoir participé aux violences postélectorales. Ils avaient été arrêtés armés le 19 avril 2011 par des soldats de la Mission de l’ONU au Liberia (Minul) à la frontière entre les deux pays.

« Il revient désormais aux autorités de Côte d’Ivoire de décider quand ces personnes doivent être extradées dans leur pays où elles seront jugées », a déclaré un magistrat libérien après la décision du tribunal.

(Avec AFP)
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici