Fermer

Attentat contre Alpha Condé : non lieu pour quinze prévenus, quatre condamnations

Le domicile du président Alpha Condé à Conakry, le 19 juillet 2011. © AFP

Quinze personnes mises en cause dans l’affaire de l’attaque du domicile du président Guinéen Alpha Condé, le 19 juillet 2011, dont le général Nouhou Thiam, ont été libérées par la cour d'appel de Conakry. Le commandant Alpha Oumar Bah (AOB) et le numéro deux de l'union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Amadou Bah Oury, ont quant à eux été reconnus coupables.

La cour d’appel de Conakry a rendu, lundi 2 juillet, son jugement dans l’affaire de l’attaque du domicile du président guinéen Alpha Condé, le 19 juillet 2011, rapport RFI. Quinze prévenus dont le général Nouhou Thiam (ancien chef d’état-major de l’armée), Abdoulaye Bah Aidor (commandant de la garde présidentielle sous  Moussa Dadis Camara) et le colonel Mohamed Sow, ont été relaxés.

Poursuivis pour association de malfaiteurs, assassinat, attentat contre l’autorité de l’État, destruction de biens publics et privés, ils ont obtenu un non-lieu et ont été remis en liberté. Dix-sept personnes, dont le général Bachir Diallo, avaient déjà été libérées le 9 mars dernier.

Quatre personnes dont le commandant Alpha Oumar Bah (AOB) – suspecté d’être le chef du commando – ont en revanche été déclarées coupables d’attentat contre l’autorité de l’État et de tentative d’assassinat, rapporte la BBC.  Le colonel Issiaga Camara en fait aussi parti. Suspecté par le chef de l’État guinéen d’avoir voulu l’assassiner, Bah Oury, numéro 2 de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), a été lui accusé de complicité. Visé par un mandat d’arrêt international, celui-ci est actuellement en exil en France.

Le cas du commandant Sidiki Camara dit « De Gaulle », ex-aide de camp de Sékouba Konaté, et ceux d’une vintaine d’autres prévenus, ont été renvoyés devant la cour d’assises de Conakry.
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici