Fermer

Côte d’Ivoire : six proches de Gbagbo inculpés de « crime contre la population civile et génocide »

Laurent Gbagbo (d) avec le Premier ministre Gilbert Marie N'gbo Aké (g) en 2010. © AFP

L'ex-Premier ministre ivoirien Gilbert Aké N'Gbo, l'ex-chef du parti présidentiel Pascal Affi N'Guessan, les anciens ministres Alcide Djédjé et Désiré Dallo et le général Brunot Dogbo Blé ont été inculpés de "génocide" a annoncé mercredi 4 juillet une source judiciaire. Le nombre de proches de l’ancien président ivoirien inculpés de génocide se porte désormais à six, après l'inculpation en février de l'ex-Première dame, Simone Gbagbo.

L’accusation est lourde. Cinq détenus pro-Gbagbo ont été inculpés de « crime contre la population civile et génocide » par la justice ivoirienne, a annoncé mercredi 4 juillet une source judiciaire. Et pas des moindre : le dernier Premier ministre de Laurent Gbagbo, Gilbert Aké N’Gbo, l’ex-chef du parti présidentiel Pascal Affi N’Guessan, les anciens ministres Alcide Djédjé et Désiré Dallo et le général Brunot Dogbo Blé sont concernés.

L’un des avocats de ces personnalités, Me Hervé Gouaméné, a confirmé ces inculpations dont il estime qu’elles sont « fantaisistes, sans fondement juridique ».

Le nombre proche de l’ancien président ivoirien inculpés de génocide se porte désormais à six, après l’inculpation en février de l’ex-Première dame Simone Gbagbo. Ces six personnes sont par ailleurs poursuivies pour crimes de sang, atteinte à la sûreté de l’État et/ou infractions économiques, notamment détournement de fonds publics.

"Justice des vainqueurs"

Les auditions de détenus pro-Gbagbo ont débuté fin mai. Elles concernent  au total une vingtaine de pro-Gbagbo détenus dans plusieurs villes du Nord ivoirien depuis plus d’un an et sont censées se clore mi-juillet.

Le camp de l’ancien président ivoirien réclame sans relâche leur libération, fustigeant une « justice des vainqueurs ».

(Avec AFP)
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici