Fermer

Afrique du Sud : Winnie Mandela s’insurge contre l’ANC

Par Jeune Afrique

Winnie Madikizela-Mandela est coutumière des passes d'arme avec la direction de l'ANC. © Reuters

Dans une lettre adressée au porte-parole du Congrès national africain (ANC) et publiée par deux quotidiens sud-africains, Winnie Madikizela-Mandela accuse le parti de se désintéresser de son ex-époux et de sa famille.

L’ex-épouse de Nelson Mandela, Winnie Madikizela-Mandela, est dans une colère noire. Dans une lettre adressée au porte-parole du Congrès national africain (ANC), Jackson Mthembu, elle reproche au parti au pouvoir en Afrique du Sud de se désintéresser de sa famille.

« Personne ne prend la peine de savoir comment va notre famille. C’est clair qu’on n’intéresse personne. On ne s’intéresse à nous que quand on en a besoin », déclare-t-elle dans ce courrier dont les quotidiens Sowetan et Times ont publié des extraits, mercredi 11 juillet.

Protocole

Winnie critique également le fait qu’une table n’ait pas été réservée à sa famille lors du Congrès national du parti, à la fin de juin, et que celle-ci n’ait pas été associée à la préparation des commémorations. De plus, l’ex-femme du héros sud-africain a mis en cause la manière dont s’est déroulé, fin mai, le passage de la flamme du centenaire de l’ANC chez Nelson Mandela, jugeant que cette évènement « laissait beaucoup à désirer ».

Selon le Times, Winnie avait décidé en conséquence de ne pas participer à une conférence en hommage à Nelson Mandela, organisée par le président Jacob Zuma. Connue pour ses positions pour le moins tranchées, elle argumente ses propos en relevant l’erreur du porte-parole de l’ANC lorsque celui-ci s’est exprimé sur sa convalescence, en septembre dernier. « Je n’ai jamais été opérée de la hanche, j’ai eu une opération du genou » écrit-elle.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici