Fermer

Football – Coupe de la CAF : le Club africain stoppé aux tirs au but par le Djoliba de Bamako

Le Club Africain avait deux buts à rattraper pour espérer se qulifier. © D.R.

Malgré sa victoire face aux Maliens de Djoliba (2-0), le Club africain, battu (0-2) à l’aller à Bamako, a quitté la Coupe de la CAF en lors des huitièmes de finale bis, à la suite de la séance de tirs aux but (3-4).

A priori, le Club Africain n’avait pas grand-chose pour lui après le match aller des huitièmes de finale bis de la Coupe de la CAF. Une défaite concédée le 2 juillet à Bamako (0-2) imputable, selon les Clubistes,  à des décisions arbitrales déterminantes, des blessures, des suspensions… Sur le banc du CA depuis une dizaine de jours semaine, Bernard Casoni, savait que la tâche serait rude.

D’autant que  Radès, même au trois quart vide, ne voulait entendre parler de rien d’autre sinon d’une qualification pour la phase de poules. La sortie sur blessure d’Atef Dkhili, le gardien tunisois (11e) et une chaleur très subsaharienne ont d’abord contrarié les plans des Clubistes pendant un bon quart d’heure. Mais l’espoir né d’une occasion très nette de Messadi (17e) s’est transformé en délivrance à l’aube de la demi-heure de jeu, quand Agrebi, d’un lob plein de subtilité face à la sortie de Yirango, a permis à son équipe de refaire la moitié de son retard (1-0).

Parfois à court d’idées et dangereux seulement sur des tentatives d’Ezechiel (63e) et Marzouki (82), le Club Africain, régulièrement menacé par des Maliens rarement dépassés, réussit même à arracher une séance de tirs au but, grâce à un penalty transformé par Haj Messaoud…  Avant de s’incliner, avec les honneurs (3-4)…

________

Par Alexis Billebault, à Radès (Tunisie)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici