Fermer

Égypte : Mohamed Morsi nomme un nouveau Premier ministre

Mohammed Morsi (c) lors d'une cérémonie militaire au Caire, le 9 juillet 2012. © AFP

Le président égyptien, Mohamed Morsi, a nommé, mardi 24 juillet, Hicham Qandil, jusqu'à présent ministre de l'Irrigation, au poste de Premier ministre.

Sa nomination est plutôt une surprise. Contrairement à ce qu’avaient prédit les médias égyptiens, Hicham Qandil, ministre de l’Irrigation, a été nommé mardi 24 juillet au poste de Premier ministre par le président Mohamed Morsi. Il a été chargé de former le prochain gouvernement égyptien, en remplacement de celui qui avait été nommé par les militaires, en novembre 2011.

Cette annonce intervient 25 jours après l’investiture de Mohamed Morsi, issu de Frères musulmans et premier président civil d’Égypte depuis 1952. Hicham Qandil faisait partie du cabinet sortant du Premier ministre Kamal al-Ganzouri. Peu connu en dehors de son pays, le nouveau Premier ministre n’a jamais appartenu à un parti, que ce soit avant ou après le départ de Hosni Moubarak de la présidence, en février 2011. Mohamed Morsi avait promis que son futur Premier ministre serait une personnalité « indépendante ». Il a, semble-t-il, tenu parole.

Le président égyptien est devenu, le 24 juin, le cinquième président de la république d’Égypte et le premier à avoir été librement élu. Il succède à Hosni Moubarak, renversé par la révolte populaire en février 2011.

Premier président à ne pas sortir des rangs de l’armée, Mohamed Morsi, 60 ans, est un ingénieur diplômé d’une université américaine. Il avait obtenu 51,73% des voix à la présidentielle contre 48,27% à son rival Ahmad Chafiq, ancien Premier ministre du « raïs » Moubarak.

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici