Fermer

Mali : le président de transition, Dioncounda Traoré, est revenu à Bamako après deux mois d’exil

Dioncounda Traoré était en France depuis le 23 mai. © D.R.

Le président malien de transition, Dioncounda Traoré, a atterri à Bamako, vendredi 27 juillet en fin d'après-midi. Après deux mois d'exil médical en France, il a été accueilli par le Premier ministre, Cheick Modibo Diarra, et le capitaine putschiste, Amadou Haya Sanogo.

Dioncounda Traoré a enfin foulé à nouveau le sol malien après plus de deux mois d’exil. Son avion s’est posé à 17 heures 20 à l’aéroport de Bamako-Senou. Le Premier ministre de transition, Cheick Modibo Diarra, est venu l’accueillir sur le tarmac, tandis que le capitaine putschiste Amadou Haya Sanogo, auteur d’un coup d’État le 22 mars contre l’ex-président Amadou Toumani Touré (ATT), était quant à lui présent dans le salon d’honneur de l’aéroport.

Le comité d’accueil était aussi sécuritaire pour le président de transition, agressé le 21 mai au palais présidentiel de Koulouba à Bamako par une foule enragée. De nombreux hommes armés et encagoulés étaient postés sur les toits alentour pour éviter toute tentative d’assassinat.

Traoré pardonne

« Je pardonne à mes agresseurs », a déclaré M. Traoré dans une courte déclaration à l’aéroport de Bamako. Le peuple malien qui traverse une période très difficile a soif d’unité, je m’y emploiera, a ajouté le chef de l’État qui a indiqué qu’il s’adresserait plus longuement à la nation dimanche.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici