Fermer

JO 1984 : Nawal El Moutawakel, première championne olympique arabe et africaine

Nawal El Moutawakel a bouclé son tour de piste en 54'62 secondes. © DR

En remportant le 400 mètres haies des Jeux olympiques de Los Angeles, en 1984, la marocaine Nawal El Moutawakel est devenue la première femme arabe, musulmane et africaine à décrocher une médaille d'or olympique.

8 août 1984, stade olympique de Los Angeles. Les gradins sont pleins en cette fin d’après-midi estivale. Tout le monde attend le départ du 400 mètres haies féminin, inscrit pour la première fois aux Jeux olympiques.

Ligne 3, une petite silhouette se dégage. Short rouge, maillot vert, la marocaine Nawal El Moutawakel porte le dossard 272. Un peu plus loin, sur sa droite, sa bonne amie Judi Brown se prépare à la ligne 8. L’Américaine est la grande favorite de la course. Les deux jeunes femmes se sont rencontrées aux États-Unis, quand Nawal a quitté Casablanca pour faire ses études à l’université de l’Iowa. « On s’est dit bonne chance, se rappelle Nawal. On était bonnes copines en dehors de la piste, mais pas pour cette course. »

Moment historique

Le speaker ordonne aux coureuses de rejoindre les starting blocks. La jeune marocaine de 22 ans a sûrement une pensée pour son père, disparu quelques mois plus tôt dans un accident de voiture. Si elle est là, à quelques secondes d’une finale olympique, c’est en grande partie grâce à lui, ce papa adoré qui l’a toujours poussée à devenir une athlète de haut niveau. 

Le coup de feu retentit. Dès la première haie, Nawal El Moutawakel prend la tête de la course. Elle ne la quittera pas. « Quelques mètres avant la ligne, j’ai tourné la tête. J’ai vu les autres derrière. Je n’y croyais pas… » Les larmes lui montent aux yeux. Judi Brown, arrivée deuxième, se précipite dans ses bras pour la féliciter. Les deux amies sont en pleurs. Elles savent bien que le moment est historique. En remportant cette course, Nawal devient la première femme arabe, musulmane et africaine championne olympique. C’est aussi la première médaille d’or marocaine aux JO. Les joues encore humides, la casaouie fêtera son exploit par un nouveau tour de piste, le drapeau du Maroc fièrement dressé dans le ciel américain.

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici