Fermer

JO 2012 : l’Éthiopienne Tirunesh Dibaba, reine du 10 000 mètres

Tirunesh Dibaba, championne olympique du 10 000 mètres. © Reuters

L’Éthiopienne Tirunesh Dibaba a remporté la finale du 10 000 m femmes. Elle entre dans l’Histoire en devenant la première coureuse à conserver son titre olympique sur cette distance.

C’est la première sensation des Jeux en athlétisme. Déjà championne olympique du 10 000m en 2008 à Pékin, Tirunesh Dibaba a réussi, vendredi 3 juillet, l’exploit historique de conserver sa couronne à Londres. L’Éthiopienne a décroché la médaille d’or en bouclant ses 25 tours de pistes en 30mn 20s 75… Elle termine devant la Kényane Sally Jepkosgei Kipyego et sa compatriote Werknesh Kidane, formant un podium 100% africain.

Ultra-favorite de ce 10 000 m, Tirunesh Dibaba n’a pas manqué son rendez-vous londonien. À 27 ans, la coureuse d’1m65, originaire de la province de l’Arsi, rejoint Haile Gebressalie et Kenenisa Bekele dans le Panthéon des grands coureurs éthiopiens.

Issue d’une famille de coureurs, la jeune Tirunesh n’avait pourtant pas l’ambition de devenir une athlète. À 14 ans, elle rejoint Addis-Abeba pour poursuivre ses études mais manque l’inscription à l’école à quelques jours près. Elle se met alors à la course à pied. Plutôt frêle, elle s’entraîne dur pour gommer ses faiblesses naturelles. 

En piste pour un doublé historique

Passée par le cross-country, son premier coup d’éclat sur piste à lieu en 2003, aux championnats du monde d’athlétisme à Paris. Elle remporte la médaille d’or du 5000m et devient, à 18 ans, la plus jeune athlète titrée de l’histoire des Championnats du monde. Un an plus tard, elle participe à ses premiers JO, à Athènes. Handicapée par une blessure au genou, elle décroche une médaille de bronze sur 5000m, laissant le titre olympique à son éternelle rivale et compatriote, Meseret Defar. Après plusieurs titres mondiaux sur 5000 et 10 000m, Tirunesh Dibaba triomphe aux jeux de Pékin, en 2008, en réalisant le doublé sur ses deux distances de prédilection.

À peine auréolée de son titre olympique sur 10 000m, la reine éthiopienne ne compte pas s’arrêter là. Si elle remporte la médaille d’or sur 5000m, le 10 août, Tirunesh sera la première athlète à conserver ses deux titres sur les deux épreuves phares de la course de fond. Un exploit que Kenenisa Bekele, l’autre star éthiopienne des JO, tentera lui aussi de réaliser après son doublé à Pékin.
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici