Fermer

JO 2012 : réintégration du coureur algérien Taoufik Makhloufi

Taoufik Makhloufi s'entraînait depuis quatre ans. © AFP

Le coureur de demi-fond Taoufik Makhloufi, l'une des grandes chances de médailles de l'Algérie aux Jeux de Londres, a été exclu lundi 6 août de la compétition à cause d'une bévue de la fédération algérienne d'athlétisme. Devant le tollé suscité par cette décision très sévère, il a finalement été réintégré dans la soirée.

Mis à jour le 7 août à 7 h.

Nul doute que Taoufik Makhloufi était très remonté contre la fédération algérienne d’athlétisme. Lundi 6 août, un communiqué de l’IAAF (Fédération Internationale d’Athlétisme) annonçait que le coureur de demi-fond était exclu des Jeux de Londres. Motif : il aurait abandonné dans sa série du 800 mètres lundi matin et aurait fait preuve de « mauvaise foi » et de « manque de combativité ».

L’athlète algérien, qui avait brillamment remporté sa demi-finale du 1 500 mètres dimanche, a dû disputer le 800 mètres contre son gré parce que sa fédération ne l’avait pas retiré de la course. D’après le communiqué de l’IAAF, le staff algérien n’avait pas pris la précaution de le retirer de l’épreuve avant la date limite du dimanche 5 août.

Sur la piste, le coureur de demi-fond n’a jamais tenté de rivaliser avec ses adversaires au départ de sa série. Il a même cessé de courir et est reparti en arrière vers le sautoir à la perche. « L’arbitre a estimé qu’il il n’avait pas fourni un effort de bonne foi et a décidé de l’exclure de toutes les autres épreuves de la compétition », a indiqué l’IAAF.

Certificat médical

Finalement, la décision de l’IAAF étant assez largement jugée injuste par les médias et le public, le coureur a été réintégré lundi soir dans la compétition.

Taoufik Makhloufi, 24 ans, s’était qualifié dans la soirée du dimanche 5 août pour la finale du 1500 mètres. Il avait remporté sa demi-finale avec le bon chrono de 3’42’’24. Il reste donc l’une des principales chances de médailles algérienne en athlétisme aux JO de Londres.

(Avec agences)
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici