Fermer

JO 2012 : Habiba Ghribi, championne de la « nouvelle Tunisie »

Habiba Ghribi, vice-championne olympique du 3000 mètres steeple. © Reuters

Habiba Ghribi a décroché l'argent sur 3000 mètres steeple à Londres. C'est la première athlète tunisienne à grimper sur un podium olympique.

L’Histoire retiendra son nom. À 28 ans, Habiba Ghribi est devenue la première athlète tunisienne à décrocher une médaille olympique. La coureuse de fond a remporté l’argent sur 3000 m steeple, lundi 6 août, au stade olympique de Londres. Elle a réalisé le chrono canon de 9’08’’37, pulvérisant au passage de trois secondes son record national. 

Vice-championne du monde à Daegu en 2011, Habiba Ghribi été devancée de quelques pas par la Russe Yuliya Zaripova (9’06’’72). L’Éthiopienne Sofia Assefa complète le podium (9’09’’84). Depuis le début des épreuves d’athlétisme à Londres, c’est la première fois qu’une athlète ni éthiopienne ni kényane remporte une médaille.

Une médaille pour "la nouvelle Tunisie"

Avec cette médaille d’argent, la jeune femme est la deuxième athlète de son pays à monter sur un podium olympique. La native de Kairouan succède au grand Mohamed Gammoudi, mutltimédaillé aux JO en course de fond entre 1964 et 1972. 

« C’est une médaille pour tout le peuple tunisien, pour les femmes tunisiennes, pour la nouvelle Tunisie », a déclaré Habiba Ghribi à RFI après sa course hors-norme.

Il s’agit de la deuxième médaille tunisienne aux Jeux de Londres, après le bronze remporté par le nageur Oussama Mellouli sur 1500 mètres nage libre.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici