Fermer

Football : la Chine succombe à la folie Drogba

Didier Drogba (g) et le propriétaire du club de foot Shangai Shenhua, Zhu Jun, le 14 juillet 2012. © AFP

Un mois après son transfert dans le club chinois du Shanghai Shenhua, l’effet Drogba se fait déjà sentir.

Un mois. C’est le temps qu’il aura fallu à l’Ivoirien Didier Drogba pour marquer de son empreinte le football chinois. Sportivement d’abord. Depuis son arrivée, le club chinois du Shanghai Shenhua est invaincu et remonte peu à peu vers le haut du classement. Drogba a notamment inscrit un doublé dès son premier match à domicile lors de la large victoire du Shenhua (5-1) face à son éternel rival, le Hanghzou Greentown. Lors de ses trois autres matches, qui se sont tous soldés par des nuls, Drogba n’a pas marqué mais Shanghai est passé de la 12e à la 10e place au classement de la Super League chinoise.

L’attaquant ivoirien a sûrement à coeur de faire taire les nombreux détracteurs qui ont vu dans son transfert le simple attrait de l’argent – il touche 200 000 livres (255 000 euros) par semaine. « J’aurais pu choisir d’aller dans un autre club européen mais j’ai choisi de venir en Chine car c’est un grand défi », a déclaré Drogba en juillet, lors de son arrivée.

"Vers la gloire"

L’ancien joueur de Chelsea a rapidement gagné sa place dans le coeur des supporteurs, devenant le chouchou du public. L’Ivoirien, désormais surnommé « la Bête du Diable » par les fans, est régulièrement ovationné par des milliers de supporteurs. « C’est un joueur fiable, passionnant et plein de classe. C’est un vrai leader qui va nous emmener vers la gloire d’ici à deux ans », a déclaré Lu Xiaoming, un supporteur de longue date du Shanghai Shenhua.

Pour Ji Yuyang, journaliste sportif réputé, l’arrivée de Drogba a permis de faire changer les mentalités d’un championnat perturbé par un scandale de matches truqués qui a conduit des joueurs et des officiels en prison. Conséquence de ces dérapages : de nombreux fans chinois se sont mis à soutenir des clubs européens plutôt que des équipes locales.

Et le match contre le Greentown a montré combien le club Shanghai Shenhua pouvait tirer profit du transfert du capitaine ivoirien : plus de 25 000 supporteurs étaient au stade, soit une augmentation de 60% par rapport à l’affluence moyenne sur l’année 2012…

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici