Fermer

Cameroun : Samuel Eto’o bientôt de retour parmi les Lions indomptables ?

Samuel Eto'o reprendra-t-il sa place de capitaine ? © AFP

Suspendu huit mois par la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o figure dans la pré-liste dressée par Denis Lavagne, à trois semaines du match au Cap-Vert en qualifications pour la CAN 2013. La présence à Praia de l'attaquant camerounais de l’Anzi Makhachkala semble de plus en plus évidente…

Si une pré-liste a la valeur qu’on veut bien lui accorder, elle permet néanmoins de spéculer sur les éventuelles nouveautés qu’un sélectionneur veut apporter à son équipe. Au Cameroun, les fans de football attendent avec impatience que Denis Lavagne, le sélectionneur des Lions Indomptables, dévoile l’identité des vingt-trois joueurs qui partiront en stage à Dakar (Sénégal), du 3 au 7 septembre, pour préparer la rencontre au Cap Vert, lors du dernier tour qualificatif pour la CAN 2013.

Et le 24 août – au plus tôt – les Camerounais sauront si Samuel Eto’o, qui figure dans la pré-liste, effectuera son retour en sélection, sa suspension de huit mois prenant fin (il avait écopé de cette sanction pour avoir, avec d’autres joueurs, organisé le boycott du match amical en Algérie le 15 novembre).


Il est fort probable que je l’appelle pour affronter le Cap-Vert.

Denis Lavagne, sélectionneur des Lions Indomptables

« Eto’o est sélectionnable, et il est fort probable que je l’appelle pour affronter le Cap-Vert. À ma connaissance, il n’a pas manifesté de volonté de ne pas revenir en sélection », explique Lavagne, qui assure n’avoir reçu aucune pression, « ni pour le rappeler, ni pour ne pas le sélectionner. C’est un joueur important, dont la seule présence représente un poids pour nos adversaires. » Le retour de l’attaquant de l’Anzi Makhachkala (Russie), déjà auteur de cinq buts depuis le début de la saison (un en championnat, quatre en Ligue Europa), est ardemment souhaité par Adoum Garoua, le ministre des Sports, et par une partie de l’opinion publique, qui ne semble pas lui tenir rigueur du « putsch de Marrakech ».

Les relations houleuses Eto’o-Song

« Pour moi, cette histoire appartient au passé », assure Denis Lavagne, qui n’a eu depuis aucun contact avec l’ancien Barcelonais. « Nous aurons une discussion, mais ce qui m’importe, c’est l’équipe et la qualification pour la CAN 2013. Et je peux vous assurer qu’il n’y a pas cette mauvaise ambiance et ces conflits.  »


Il faudra gérer les relations entre Eto’o et d’autres joueurs.

Patrick Mboma, ex-attaquant camerounais

Patrick Mboma, l’ex-attaquant des Lions, est lui favorable au retour d’Eto’o. Tout en se montrant plus nuancé sur l’atmosphère qui règne dans la tanière. « Sportivement, la présence d’Eto’o s’impose. Au Cameroun, des gens pensent qu’il est indispensable, alors que d’autres estiment que c’est mieux sans lui. De toute manière, aucun dirigeant de la fédération camerounaise n’aurait eu le courage de s’opposer à son retour », tacle Mboma.

« Mais il faudra gérer les relations entre Eto’o et d’autres joueurs, qui sont tendues. » Et notamment avec Alexandre Song, le neveu de Rigobert Song (le team manager des Lions), lequel n’est pas vraiment le meilleur ami d’Eto’o. Sans ce dernier, le Cameroun n’a marqué que six buts lors de ses cinq derniers matches. Son probable retour n’empêchera pas de rêver à des lendemains qui chantent, même s’il ne dissipera pas les doutes qui entourent la sélection camerounaise…

________

Par Alexis Billebault
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici