Fermer

Côte d’Ivoire : après l’Asec Mimosas, Desabre pourrait rebondir en Afrique

Sébastien Desabre entraînait l'Asec Mimosas depuis octobre 2010. © www.asec.ci

Sébastien Desabre, l’entraîneur français de l’Asec Mimosas, a rompu à l’amiable son contrat avec le club. Mais il suit déjà quelques pistes africaines pour se recaser.

Publié le 17/08, mis à jour le 22/08.

Le club d’Abidjan, le plus populaire de Côte d’Ivoire, cherche un nouvel entraîneur. Sébastien Desabre, qui était en poste depuis le mois d’octobre 2010, a en effet trouvé un accord avec les dirigeants de l’Asec pour rompre son contrat à l’amiable. L’ancien coach de l’ES Cannet-Rocheville – un club français amateur – et dont le nom avait circxulé en juin 2011 pour s’asseoir sur le banc du Raja Casablanca (Maroc), est désormais libre. Déjà sollicité le mois dernier par le MC Oran (Algérie), et par une fédération africaine pour intégrer le staff technique d’une sélection de jeunes, il pourrait rebondir assez rapidement. « À l’époque, je n’étais pas libre, il me restait deux ans de contrat », a-t-il expliqué. Le club de Sfax (Tunisie), qui a sondé sans réussite les Français Jean-Michel Cavalli, Parice Carteron (sélectionneur du Mali) et le Bosnien Faruk Hadzibegic, s’est renseigné sur l’ex-entraîneur de l’Asec. Desabre dispose également de deux autres pistes, dont une en France.
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici