Fermer

Pro-Gbagbo : Laurent Akoun interpellé en Côte d’Ivoire, Justin Koné Katinan en garde à vue au Ghana

Le secrétaire général du FPI, Laurent Akoun. © DR

Laurent Akoun, secrétaire général du parti de Laurent Gbagbo, le FPI, a été arrêté par les autorités ivoiriennes à Adzope (à 80 km d'Abidjan), dimanche 26 août. Comme, deux jours plus tôt à Accra, le porte-parole de l’ancien président, Justin Koné Katinan.

Les partisans de Laurent Gbagbo continuent d’encaisser les coups durs. Laurent Akoun, secrétaire général du parti de l’ancien président, le Front populaire ivoirien (FPI), a été interpellé, dimanche 26 août, par la gendarmerie dans la localité d’Adzope, alors que son adjoint, Alphonse Douati, est détenu quant à lui depuis déjà huit jours.

Selon des sources proches de la direction du FPI, Akoun a été ensuite conduit à la brigade de recherche de la gendarmerie, à Abidjan. Pour le moment, les autorités ivoiriennes n’ont pas communiqué sur les raisons de cette arrestation.

Koné Katinan non extradable

Mais la série noire pour les pro- Gbagbo ne s’arrête pas là, puisque Justin Koné Katinan, ministre du Budget dans le dernier gouvernement de l’ancien président ivoirien, dont il est l’actuel porte-parole, a été interpellé le 24 août à l’aéroport international d’Accra. Mais cette arrestation ne serait pas en relation avec le mandat d’arrêt international émis par les autorités ivoiriennes depuis quelques mois.

Abidjan n’en espère pas moins une extradition rapide de l’ancien ministre qui, selon le ministère ivoirien de l’Intérieur, serait lié aux récentes manœuvres de déstabilisation du régime d’Alassane Ouattara. Des tractations se poursuivent avec les autorités ivoiriennes alors que l’intéressé a été placé en garde à vue dans la capitale ghanéenne. Celui-ci n’est cependant pas extradable, son statut de réfugié politique le protégeant de cette mesure. Selon sa défense, il ne pourrait bénéficier d’un traitement équitable de la part de la justice ivoirienne.

Par Baudelaire Mieu, à Abidjan
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici