Fermer

Égypte : une femme voilée présente le journal télévisé d’une chaîne publique

Capture d'écran du journal télévisé de la chaine égyptienne, dimanche 2 septembre. © D.R.

Fatma Nabil, journaliste sur la première chaîne d'État de la télévision égyptienne, a présenté dimanche 2 septembre, le journal de la mi-journée vêtue d’un ensemble noir et la tête couverte d'un foulard couleur crème. Le port du voile à la télévision, interdit du temps de Moubarak, est autorisé depuis l'accession au pouvoir de l'islamiste Mohamed Morsi.  

Petite révolution dans les médias égyptiens. Fatma Nabil a présenté, dimanche 2 septembre, le journal de la mi-journée sur la première chaîne de la télévision égyptienne, vêtue du hijab. La journaliste, qui portait un ensemble noir et avait la tête couverte d’un foulard couleur crème, mets fin à une interdiction datant du régime du président déchu Hosni Moubarak.

« Finalement, la révolution a touché les médias officiels », a déclaré Fatma Nabil à Justice et liberté, le quotidien des Frères musulmans.

Le port du voile à la télévision, interdit du temps de Moubarak, est autorisé depuis l’accession au pouvoir de l’islamiste Mohamed Morsi. Sous l’ancien régime de Hosni Moubarak, les journalistes voilées étaient écartées systématiquement de la télévision publique. Elles pouvaient travailler à la télévision d’État, à condition de ne pas apparaître à l’écran.

Le nouveau ministre islamiste de l’Information, Salah Abdel Maqsoud Metwalli, a déclaré samedi sur une télévision privée ne pas voir de raison à cet interdit.

(Avec AFP)
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici