Fermer

RDC : l’épidémie de fièvre Ebola fait 14 morts

Des employés de l'OMS à Kagadi, dans l'ouest de l'Ouganda. © AFP

Une épidémie de la fièvre hémorragique Ebola a provoqué la mort de 14 personnes dans le nord-est de la RDC. Et 15 autres cas ont été recensés par les services médicaux.

Après l’Ouganda, le virus Ebola frappe le nord-est de la République démocratique du Congo(RDC). D’après la radio onusienne Okapi, cette fièvre hémorragique foudroyante a tué quatorze personnes dans le nord-est du pays après avoir causé la mort de seize personnes en Ouganda voisin. Un précédent bilan faisait état de sept morts en RDC.

Le comité scientifique et technique de lutte contre la fièvre hémorragique Ebola basé à Isiro, en province Orientale, a publié samedi de nouveaux chiffres sur l’épidémie qui touche la RDC depuis le début août. Il a recensé 29 cas, dont les quatorze décès.

Autres cas suspects

Le médecin chef de district sanitaire d’Isiro, le Dr Jacques Bumbaluka, affirme que d’autres cas suspects sont en cours d’analyse. Selon lui, les malades sont localisés dans deux zones de santé voisines : celle d’Isiro (18 cas dont onze décès) et de Viadana (onze cas dont trois décès).

Une épidémie de virus Ebola (FHV) s’est déclarée en juillet en Ouganda, pays frontalier de la RDC. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le virus a entraîné la mort de seize personnes.

Le virus Ebola, qui provoque une fièvre hémorragique, est extrêmement contagieux et hautement mortel. Il tue entre 50 et 90% des personnes atteintes. Il n’existe actuellement ni traitement, ni vaccin.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici