Fermer

Algérie – Football : les Fennecs de Halilhodzic se « méfient de la Libye, une équipe très virile »

Vahid Halilhodzic est à la tête des Fennecs depuis juillet 2011. © AFP

Dimanche 9 septembre, sur le terrain neutre de Casablanca (Maroc), l’Algérie affrontera la Libye en match aller du dernier tour qualificatif pour la CAN 2013. Vahid Halilhodzic, le sélectionneur des Fennecs, a confié à Jeune Afrique tout le bien qu’il pense de son équipe… et de son adversaire.

À l’aube d’attaquer avec une rencontre face à la Libye la première partie de l’objectif qui lui a été assigné lors de la signature de son contrat en juillet 2011 – une qualification pour la CAN 2013 – Vahid Halilhodzic se veut pragmatique. « Nous sommes bien placés pour le savoir : face au Mali (1-2, le 10 juin) à Ouagadougou, nous avons perdu en éliminatoires de la Coupe du Monde 2014. Et la Libye a battu le Cameroun (2-1 à Sfax, en Tunisie), le même jour. Alors, les terrains neutres, je m’en méfie. Cela peut constituer une source de relâchement. »

Sans aller à faire des libyens les grands favoris de cette confrontation 100% nord-africaine (match retour le 12, 13 ou 14 octobre à Blida), le sélectionneur des Fennecs multiplie les compliments à la sélection adverse, obligée de jouer loin de chez elle depuis un an et demi. « C’est une équipe très généreuse, combative, très virile. Elle a disputé la CAN 2012, où elle a fait bonne impression elle est en tête de son groupe en qualifications pour la Coupe du Monde et elle prépare le match de dimanche depuis plusieurs semaines. Il faudra se méfier d’elle. »

"Équipe qui a du talent"

L’Algérie n’a entamé sa préparation que le lundi 3 septembre, même si Halilhodzic avait convoqué plusieurs joueurs locaux un peu plus tôt. « J’aurais aimé avoir plus de temps. Mais on commence à bien se connaître. C’est une équipe avec des nouveautés. Des joueurs arrivent, d’autres sont partis (Ziani, Belhadj, Yahia). Elle manque un peu d’expérience, mais elle a du talent. »
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici