Fermer

Libye : le procès de Seif el-Islam est reporté « sine die »

Image d'une vidéo diffusée le 20 novembre 2011 montrant Seif el-Islam après son arrestation. © Zintan Media Centre/AFP/Archives

Les autorités judiciaires libyennes ont annoncé le report "sine die" du procès de Seif el-Islam, un des fils de l'ancien "Guide", Mouammar Kadhafi. Motif ? La relance de nouvelles investigations suite à l'extradition de Abdallah Senoussi, l'ancien chef des renseignements du régime de son père.

Seif el-Islam devra vraisemblablement attendre encore quelques mois avant d’être confronté à ses juges. Le procès prévu en septembre à Zenten a été reporté sine die, ont annoncé lundi 10 septembre les autorités libyennes. « À mon avis, il pourrait se tenir au début de l’année prochaine », explique Milad al-Dikali, un porte-parole du bureau du procureur général libyen.

« Nous étions prêts pour le procès depuis le mois dernier. Mais l’extradition d’Abdallah Senoussi [ex-chef des renseignements du régime de Mouammar Kadhafi, NDLR] va conduire à de nouvelles investigations dans certaines affaires », a-t-il poursuivi. « L’enquête va prendre un peu de temps. Nous ne pouvons pas préciser une nouvelle date ».

Dikali a par ailleurs précisé que la famille de Seif el-Islam souhaitait lui désigner un avocat. « Jusqu’ici il n’en a pas ». Seif al-Islam Kadhafi fait l’objet d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour des crimes contre l’humanité commis pendant la révolte qui a provoqué la chute puis la mort de son père en 2011.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici