Fermer

Côte d’Ivoire : la CPI tiendra une audience à huis clos sur la santé de Laurent Gbagbo

Laurent Gbagbo le 5 décembre 2011 à La Haye devant la Cour pénale internationale. © AFP

La CPI a annoncé, mercredi 12 septembre, qu'une audience se tiendrait à huis clos, les 24 et 25 septembre, pour déterminer si la santé de l'ancien président ivoirien lui permettrait d'assister à son éventuel procès.

Laurent Gbagbo est-il en assez bonne santé pour assister à son procès ? C’est sur ce point délicat que les juges de la CPI, qui ont reporté sine die, le 3 août, l’audience de confirmation des charges de l’ancien président ivoirien, devront se pencher lors d’une audience à huis clos, les 24 et 25 septembre prochains.

Celle-ci permettra « de discuter de tous les sujets liés à l’aptitude de M. Gbagbo à prendre part aux procédures engagées à son encontre », a indiqué la juge Silvia Fernandez de Gurmendi dans un document rendu public mercredi 12 septembre.

Rapport confidentiel

En clair, il s’agira de se prononcer sur le rapport demandé par la défense au sujet de la santé de Laurent Gbagbo, qui a été remis le 19 juillet à la Cour et qui est resté jusque là confidentiel. L’ancien président est accusé par la procureur de la CPI, la gambienne Fatou bensouda, d’être « coauteur de crimes contre l’humanité ». Quatre chefs d’accusation seront soumis à la décision des juges : meurtres ; viols et autres formes de violence sexuelle ; actes inhumains ; persécution. Et une chose est sûre : s’ils décident de poursuivre Gbagbo, le procès aura bien lieu. Avec ou sans l’intéressé.

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici