Fermer

Côte d’Ivoire – Liberia : réouverture partielle des frontières

Par Jeune Afrique

Un soldat ivoirien patrouille à proximité de la frontière avec le Libéria. © AFP

Fermée depuis le 8 juin, la frontière du Libéria avec la Côte d’Ivoire va être partiellement réouverte, a annoncé Monrovia vendredi 14 septembre. Les forces des deux pays vont continuer à travailler ensemble en vue d’une réouverture complète.

Vendredi 14 septembre, le gouvernement libérien a indiqué que « les frontières Est du pays, côté Maryland, avec la Côte d’Ivoire » seront partiellement réouvertes. Dans un communiqué, le ministère de l’Information a toutefois précisé que l’ouverture serait effective uniquement « de 8 heures à 16 heures chaque jour ».

Monrovia avait ordonné la fermeture de ces frontières le 9 juin suite à une attaque, à l’origine de 18 morts dont sept Casques bleus nigériens, dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire. Le pouvoir ivoirien avait alors déclaré que des fidèles de l’ex-président Laurent Gbagbo, basés au Liberia, étaient responsables de cette attaque.

La réouverture partielle a été dictée par les besoins des commerçants transfrontaliers et des populations de la région, qui étaient trop lourdement pénalisés par le mauvais état des routes entre Monrovia et le Maryland, les seules disponibles tant que la frontière avait la Côte d’Ivoire restait fermée, soutient le communiqué.

Limites

Le ministère a toutefois fixé plusieurs limites à la réouverture : « Les agents de sécurité ne permettront qu’une circulation très limitée, essentiellement pour l’acheminement de nourriture, de médicaments, de carburant et de matériau de construction », a précisé le ministère.

Monrovia a précisé que les services de sécurité ivoiriens et libériens vont continuer à coopérer étroitement pour surveiller les frontières, avec en perspective, leur réouverture complète dès que la situation sera apaisée.

Le Liberia avait indiqué avoir arrêté, fin juillet, quatre individus soupçonnés d’être impliqués dans l’attaque du 8 juin.

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici