Fermer

Football – Belfodil : « J’ai donné ma parole à l’Algérie »

Parme a acheté Isha Belfodil 2,5 millions d'euros à Lyon. © AFP

Convoqué par Vahid Halilhodzic pour affronter la Libye (1-0) le 9 septembre dernier à Casablanca en qualifications pour la CAN 2013, Ishak Belfodil, l'attaquant de Parme (Italie) a décidé d’attendre avant de rejoindre les Fennecs.

La rencontre est programmée, mais la date reste incertaine. Ishak Belfodil (20 ans), né à Mostaganem, mais formé en France (Paris-SG, Clermont) où Lyon lui a offert son premier contrat professionnel, portera un jour le maillot de la sélection algérienne. Cela aurait pu être le cas, le 9 septembre dernier, lors du match aller du dernier tour des qualifications pour la CAN 2013 face à la Libye. « Un des adjoints de Vahid Halilhodzic était venu me voir à Parme en août, pour me dire que le coach s’intéressait à moi. Cela m’a plu, j’ai répondu que jouer pour mon pays natal serait un honneur. Mais je ne m’attendais pas à être convoqué pour le match face à la Libye. C’est allé plus vite que prévu », explique le jeune attaquant parmesan.

"Ce n’est pas un choix par défaut"

Ishak Belfodil, qui joué pour l’équipe de France des moins de 17, 18, 19 et 20 ans a décliné pour cette fois la convocation d’Halilhodzic. Mais pas sous la pression de son club, qui l’a acheté 2,5 millions d’euros à Lyon l’été dernier. « Mes dirigeants ont été surpris de voir arriver une convocation pour jouer avec l’Algérie, car pour eux, j’étais français. Mais en aucun cas, ils n’ont fait pression sur moi pour que je refuse la sélection », assure Belfodil.

« J’ai pris cette décision seul, après en avoir parlé avec ma famille, poursuit-il. J’ai 20 ans, je viens d’arriver dans un club qui a dépensé pas mal d’argent pour me faire venir, et j’ai tout à prouver pour gagner ma place. Je préfère donc attendre. Je comprends les réactions en Algérie, où des gens  sont étonnés. Et même si l’équipe algérienne se qualifie pour la CAN 2013, je préfère ne pas la disputer. Je m’imagine mal partir un mois vis-à-vis de Parme. Mais j’ai donné ma parole à l’Algérie. »

Son dossier de qualification pour être sélectionnable avec les Fennecs, transmis à la Fifa, a été validé. Et Belfodil le répète, sa décision de jouer pour l’Algérie et pas pour la France n’est « pas un choix par défaut. Je serais très fier de porter le maillot algérien. » Reste à savoir si Vahid Halilhodzic, qui ne fera pas appel à lui pour le match retour face aux libyens (le 14 octobre, à Blida) le convoquera l’année prochaine, pour la suite des qualifications pour la Coupe du Monde 2014, notamment…

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici