Fermer

TP Mazembe – Ndiaye : « La force de l’Espérance de Tunis est surtout collective »

Lamine Ndiaye se méfie de l'Espérance de Tunis, une ""grande équipe", selon lui. © AFP

Dimanche 7 octobre, (15 h 30), le TP Mazembede RDC recevra l’Espérance de Tunis, pour la demi-finale aller de la Ligue des Champions. Son entraîneur sénégalais, Lamine Ndiaye, explique comment il prépare la rencontre.

Jeune Afrique : Un match face à l’Espérance de Tunis se prépare-t-il vraiment comme n’importe quelle rencontre de Ligue des Champions ?

Lamine Ndiaye : Pour moi et pour les joueurs, oui. Il s’agit d’une demi-finale. L’adversaire aurait été Al-Ahly ou Sunshine Stars, cela aurait été la même chose. Nous sommes à un niveau où le nom de l’adversaire est quelque part secondaire, puisqu’il fait partie des meilleurs. L’Espérance est une grande équipe, mais on ne va pas préparer ce match autrement qu’un autre. On s’entraîne tous les jours, et il y aura une mise au vert avant le match de dimanche.

Un site Internet tunisien a évoqué une tentative de corruption de Mazembe auprès du club ghanéen de Berekum Chelsea (1-2) lors de la phase de groupes, à hauteur de 300 000 dollars…

Les rumeurs ne m’intéressent pas. Cela doit amuser certaines personnes de sortir des choses comme ça avant un match, de créer des problèmes. Sincèrement, pourquoi aller acheter un match alors que nous étions déjà qualifiés ? Avec mes joueurs et mon staff, nous ne nous intéressons qu’au terrain et au jeu. Je laisse à mes dirigeants le soin de répondre aux accusations mensongères.

L’Espérance de Tunis a pas mal changé depuis sa victoire en Ligue des Champions en 2011. Vous semble-t-elle plus forte ?

Ce n’est pas facile de faire des comparaisons. Elle s’est renforcée, mais des joueurs sont partis. Elle vient d’être championne de Tunisie, elle s’est qualifiée assez facilement pour les demi-finales… Cela en dit long sur ses qualités. Il y a de très bons joueurs comme Youssef Msakni ou N’Djeng dans cette équipe, mais sa force est surtout collective.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici