Fermer

ONU : Ban Ki-moon propose Romano Prodi au poste d’envoyé spécial pour le Sahel

Romano Prodi possède un influent réseau de contacts dans les pays arabes et en Libye. © DR

L’ancien président de la Commission européenne, Romano Prodi, a été choisi par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, pour occuper la fonction d’envoyé spécial des Nations unies pour le Sahel. Les quinze membres du Conseil de sécurité doivent encore approuver cette nomination.

Ban Ki-Moon a choisi. Le Secrétaire général des Nations unies souhaite faire de l’ancien Premier ministre italien son envoyé spécial pour le Sahel – avec le règlement de la crise malienne dans le viseur. « Je tiens à vous informer de mon intention de nommer M. Romano Prodi (Italie) comme mon Envoyé spécial pour le Sahel », a-t-il déclaré vendredi 5 octobre dans une lettre adressée au Conseil de sécurité, dont Reuters a obtenu copie.

« M. Prodi a une longue et brillante carrière au sein du gouvernement et de la diplomatie internationale, comme bâtisseur de consensus, après avoir servi comme Premier ministre italien et président de la Commission européenne pendant plusieurs années », a écrit l’ambassadeur du Guatemala aux Nations Unies, Gert Rosenthal, qui préside actuellement le Conseil.

Validation

Selon l’AFP, la nomination doit être cependant être approuvée par les quinze membres du Conseil avant d’être annoncée officiellement. Dans une lettre d’accompagnement, Gert Rosenthal a informé les membres du Conseil qu’il reconnaîtrait comme valide la décision de nommer Prodi s’ils ne présentaient pas d’objection.

Le nom de l’ancien ministre des Affaires étrangères du Ghana et actuel secrétaire général du groupe Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP), Mohamed Ibn Chambas [soutenu par le Mali et la Côte d’Ivoire], avait récemment été cité comme un des favoris pour occuper la nouvelle fonction.

Ancien président de la Commission européenne, Romano Prodi a été Premier ministre de l’Italie de 1996 à 1998 puis de 2006 à 2008.

(Avec Agences)
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici