Fermer

Musique : Guy Labertit en duo avec l’artiste ivoirien Komandant Simi OL

Guy Labertit est un fidèle de l'ancien président ivoirien. © DR

Fidèle de Laurent Gbagbo, Guy Labertit revient sur le devant de la scène de manière on ne peut plus déroutante. L’ancien Monsieur Afrique du Parti socialiste français (PS) s’essaye à la chanson, en duo avec l’artiste ivoirien Komandant Simi OL. Le tout en vidéo.

« Les chaudes certitudes des lendemains vainqueurs ravivent mon cœur ramolli de soixante-huitard bâtard. […] Ces nuits qui étaient folles d’amour, ces semaines légères de mai 1981 avaient tissé une aube grise glaçant les banlieues. […] 25 ans ont passé, Chirac et Sarkozy ont eu raison de tes rêves de démocratie ». Guy Labertit est nostalgique. Orphelin de son fidèle ami de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, qu’il a hébergé quand celui-ci était en exil en France, l’ancien délégué national à l’Afrique et à la Francophonie du Parti socialiste français (PS) s’en remet à la chanson pour apaiser sa peine.

En duo avec l’artiste Komandant Simi OL qui s’était opposé à l’intervention internationale en Côte d’Ivoire qui a mis fin à la crise électorale, l’ex-Monsieur Afrique du PS n’oublie pas la Côte d’Ivoire et profite pour afficher son soutien à Laurent Gbagbo détenu par la Cour pénale internationale :

« La Côte d’Ivoire est sous tutelle de monde occidental. La France a imposé le zèle de son mauvais cheval. […] Un état de terreur glorifie le vainqueur. Un scrutin bien manipulé qui l’a fait gouverneur, un pays démantibulé géré de l’extérieur. […] L’avenir appartient à tous les Ivoiriens qui forgeront leur destin sans le marteau du voisin, de l’Oncle Sam américain du vieux colon requin ».

Le clip met en scène les deux artistes enregistrant en studio, tout en montrant des images de Guy Labertit arpentant, guitare à la main, les rues et le métro parisien  !
 

__________

Vincent Duhem (@vincentduhem)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici