Fermer

Nord-Mali : l’ONU adopte une résolution donnant 45 jours à la Cedeao pour détailler ses plans d’intervention

L'ONU demande à la Cedeao concept opérationnel, liste de troupes et évaluation des coûts. © John Moore/AFP

Adoptée à l'unanimité par les quinze membres du Conseil de sécurité, vendredi 12 octobre, la résolution 2071 de l'ONU donne 45 jours à la Cedeao pour détailler ses plans d'intervention au Nord-Mali. Mais il faudra une autre résolution pour autoriser le déploiement d'une éventuelle force.

Proposée par la France et co-parrainée, entre autres, par l’Afrique du Sud, l’Allemagne et le Togo, la résolution n° 2071 a été adoptée à l’unanimité par le Conseil de sécurité de l’ONU, vendredi 12 octobre. Elle donne 45 jours à la Cedeao pour détailler leur plan d’intervention au Nord-Mali, occupé depuis mars par des groupes islamiques armés.

À cette fin, elle demande au secrétariat général de l’ONU de travailler avec les pays de l’organisation régionale ouest-africaine et l’Union africaine pour proposer « des recommandations détaillées et praticables en vue d’une intervention armée, notamment un concept opérationnel, une liste de troupes et une évaluation des coûts. »

Aider l’armée malienne

Mais le texte invite également les pays membres de l’ONU et des organisations comme l’Union européenne à commencer à entraîner et à équiper l’armée malienne. Mais dans le même temps, le gouvernement malien est encouragé à s’impliquer dans un processus de négociations crédible avec les rebelles touaregs afin de rechercher une solution politique viable respectant la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriale du Mali.

Ce n’est que dans un deuxième temps, au mieux à la fin de l’année et par une deuxième résolution, que le Conseil pourrait donner donner son feu vert formel au déploiement d’une force.

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici