Fermer

Côte d’Ivoire : des hommes armés dévalisent une gendarmerie à Bongouanou

Par Jeune Afrique

Soldats en patrouille près d'Abidjan, le 6 août 2012. © AFP

Des hommes armés ont attaqué, dans la nuit de samedi 20 à dimanche 21 octobre, la gendarmerie de Bongouanou, à 200 km au Nord d'Abidjan. Pas de blessés, mais des armes et des munitions volées.

Pour une fois, en Côte d’Ivoire, des assaillants n’ont pas fait de victimes. Dans la nuit de samedi 20 à dimanche 21 octobre, « entre 2 et 3 heures du matin (locales et GMT), une dizaine d’hommes armés ont attaqué la gendarmerie de Bongouanou, tenu les gendarmes en respect et emporté des munitions et des armes. Il n’y a pas eu de victimes », témoigne un journaliste de cette ville située à 200 km au Nord d’Abidjan.

Le butin emporté par les criminels est relativement maigre : « 13 armes » en tout ont été prises à la gendarmerie – huit fusils AK-47 et cinq pistolets automatiques – et « cinq autres armes » au cantonnement des Eaux et forêts, selon une source militaire.

Les plus récentes attaques dans le pays remontaient à la nuit du 14-15 octobre. Pour la première fois, une infrastructure stratégique, la centrale thermique d’Azito, à Abidjan, a été touchée, subissant de sérieux dégâts. Par ailleurs, au même moment, les forces de sécurité avaient été attaquées à Bonoua (60 km à l’est de la capitale économique).

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici