Fermer

Quatre militaires centrafricains tués dans une fusillade au sein de la force tripartite

Des soldats centrafricains. © AFP

Une fusillade a fait quatre victimes au sein de l’armée centrafricaine dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 novembre, dans la région de Birao, au nord de la République centrafricaine. Selon une source préfectorale, des heurts auraient éclaté entre militaires de la force tripartite composée de soldats centrafricains, tchadiens et soudanais.

Aucune déclaration officielle n’a encore été faite de la part des autorités centrafricaines. Mais une source préfectorale à Birao, dans le nord de la République centrafricaine, a évoqué un incident au sein de la force tripartite déployée dans la région. « Un soldat centrafricain en faction a fait obligation à un soldat tchadien qui regagnait sa base de s’arrêter, mais celui-ci a répondu par des tirs. Le Centrafricain a riposté, le blessant grièvement, et suscitant la colère de ses compagnons qui ont déclenché la fusillade qui a fait quatre morts centrafricains et deux blessés tchadiens », a déclaré cette source.

Population paniquée

« Les tirs ont alerté la base laissant croire que c’était une attaque », a ajouté une source militaire. « L’intensité des tirs au cours de cette fusillade a fait fuir une bonne partie de la population de Birao vers les régions voisines et en direction de la brousse », a-t-elle souligné.

La force tripartite a été mise en place en accord avec les gouvernements centrafricain, soudanais et tchadien. Basée au Soudan, celle-ci se déploie dans les trois pays afin de contrer les problèmes sécuritaires aux frontières.

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici