Fermer

Mali : l’explosion d’une munition fait un mort et trois blessés au domicile de Iyad Ag Ghali

Iyad Ag Ghali, en 2012 à Kidal © Romaric Ollo Hien/AFP

Une explosion a fait un mort et trois blessés, mardi 20 novembre, au domicile de Iyad Ag Ghali, à Kidal, au Nord-Mali. En cause, selon des témoins : la mauvaise manipulation d'un lance-roquettes RPG.

Les armes, c’est dangereux. Une explosion a fait un mort et trois blessés, mardi 20 novembre à Kidal, au domicile même de Iyad Ag Ghali, le chef d’Ansar Eddine, groupe rebelle islamiste qui a récemment revu ses exigences politiques vis à vis de Bamako. Selon un témoin, le drame aurait été provoqué par une mauvaise manipulation. « J’étais dans la cour de la maison de Iyad, des jeunes manipulaient un RPG [lance-roquettes, NDLR] dont ils ne savaient pas bien se servir » et il y a eu « une explosion violente », a déclaré ce dernier.

« L’explosion chez Iyad Ag Ghali a fait un mort et trois blessés. C’est à cause d’un mauvais maniement d’une arme lourde », a confirmé un élu de la région de Kidal qui ne souhaite pas être nommé. Le propriétaire des lieux n’a pas été blessé. Selon certaines sources sécuritaires, Iyad Ag Ghali serait actuellement à Tombouctou (nord-ouest du Mali).

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici