Fermer

Côte d’Ivoire : Kolo Touré, le dragueur et son double

Kolo Touré aurait eu une relation pendant deux ans avec Kessel Kasuisyo. © DR/Montage JA.com

Se faire passer pour un riche vendeur de voitures ghanéen, fils de ministre, afin de séduire une top-modèle ? À en croire la belle, de son nom Kessel Kasuisyo et de nationalité zimbabwéenne, c'est le tour que lui a joué Kolo Touré, footballeur ivoirien de Manchester City. Récit d’une idylle (présumée) en trompe-l’œil.

Et si Kolo Touré n’était pas un footballeur comme les autres ? Alors que ses coéquipiers se contentent d’exploiter leur renommée pour draguer les plus jolies filles de la planète, l’Ivoirien ne l’entendrait pas de cette oreille. Gagnant, au bas mot, la bagatelle de 110 000 euros par semaine, le défenseur de Manchester City aurait entretenu, deux années durant, une relation avec une top modèle zimbabwéenne, en se faisant passer pour un simple vendeur de voitures.

C’est du moins ce qu’affirme sa conquête présumée, Kessel Kasuisyo. « Il m’a dit qu’il était du Ghana et s’appelait François », raconte-t-elle au journal anglais The Sunday Mirror. « Il m’a aussi dit que son père était ministre », ajoute-t-elle, expliquant que les somptueux cadeaux que le défenseur mancunien lui offrait n’avaient pas éveillé ses soupçons.

Kessel Kasuisyo, mannequin zimbabwéen de 22 ans.

© DR

"Je ne suis pas une fan de football"

Et, les plus gros mensonges étant parfois les plus efficaces, l’idylle aurait duré pendant deux ans. Car Kessel Kasuisyo affirme avoir rencontré Kolo Touré pour la première fois à Manchester, dans une boîte de nuit appelé le Bijou, une nuit de septembre 2010.

Il a dit qu’il vendait des voitures en Afrique.

« Nous avons commencé à discuter puis nous avons échangé nos numéros de téléphones. Le lendemain, il m’a rappelé et nous nous sommes vus dans un hôtel. Je lui ai dit qu’il me paraissait familier et il m’a juste répondu qu’il ressemblait peut-être à quelqu’un d’autre. Il a dit qu’il vendait des voitures en Afrique et qu’il participait à des œuvres de charité », raconte le mannequin zimbabwéen, qui se justifie de son manque de clairvoyance : « Je ne suis pas une fan de football, il m’a expliqué que son père était ministre au Ghana donc j’ai pensé que je l’avais peut-être vu à la télévision avec lui. »

Montre en or et casquette de baseball

Seulement, en dehors de son travail humanitaire – Kolo Touré est ambassadeur de l’ONG Save the children -, l’histoire qu’elle prend pour argent comptant n’est qu’un tissu de mensonges. Qu’importe. Dans un premier temps, Kessel va, selon elle, rencontrer Kolo, qui se serait déclaré célibataire, jusqu’à deux fois par semaine, de septembre à décembre 2010. Le footballeur, à cette époque, vit pourtant avec son fils et sa fiancée, Ayo, avec qui il est en couple depuis neuf ans.

Il semble même que sa relation secrète soit devenue sérieuse. Après avoir cessé tout contact avec sa conquête zimbabwéenne pendant neuf mois, Kolo Touré se serait ainsi de nouveau manifesté : « Il est venu me voir à mon appartement », confie Kessel Kasuisyo, « il portait une casquette de baseball et de grosses lunettes de soleil. (…) Je lui ai dit que c’était mon anniversaire […] et à notre rendez-vous suivant, il m’a apporté un cadeau : une montre en or et des boucles d’oreilles en or 18 carats ».

"Il s’est mis à genoux"

Le défenseur semble même s’être pris à son propre jeu en offrant, en mai 2012, un présent spécial à son amante. « Il m’a appelé "princesse" et m’a offert une bague avec diamants et rubis. Ce n’était pas une bague de fiançailles mais il m’a dit que c’était un symbole. Il s’est mis à genoux et m’a dit que c’était sérieux avec moi. »

Kolo Touré, lors de son mariage à Abidjan, le 16 juin 2012.

© DR

Seulement, à la même période, Kolo Touré fait la Une des médias en Côte d’Ivoire en se mariant à Abidjan avec sa compagne Ayo. Et une amie de Kessel aurait alors vendu la mèche. « Elle m’a dit que je devrais aller voir sur Google et taper Kolo Touré », explique la top modèle. « Tout est ressorti : Manchester City, les photos de son couple… ».

« Je comprends tout maintenant », avoue-t-elle, dans son témoignage au Daily Mirror. Sa parole contre celle de Kolo Touré. Ce dernier, selon un proche, dément tout contact avec la jeune femme. Une seule solution pour faire éclater la vérité : appeler à témoigner François, le fameux concessionnaire ghanéen…

Par Mathieu Olivier (@MathieuOlivier)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici