Fermer

Sénégal : le vrai-faux voyage des barons du régime Wade

L'arrivée de l'ancien ministre Karim Wade à la gendarmerie, le 15 novembre 2012. © Seyllou/AFP

Accompagnés de trois huissiers de justice, Oumar Sarr, Karim Wade, Me Madické Niang et Samuel Sarr ont tenté en vain, jeudi 13 décembre, d'embarquer à l'aéroport de Dakar sur un vol pour Abidjan. Leur objectif : faire constater légalement l’inconstitutionnalité de la mesure d’interdiction du territoire national qui pèse sur eux.

Les barons du régime d’Abdoulaye Wade contre attaquent. Jeudi 13 décembre dans l’après-midi, quatre d’entre eux, Karim Wade, Oumar et Samuel Sarr, Madické Niang, se sont présentés à l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Pourtant, après avoir été convoqués par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), ils sont désormais interdits de sortie du territoire national dans le cadre d’enquête pour malversations présumées. Sans surprise, les quatre hommes se sont vu refuser l’accès au vol de la compagnie Air Côte d’Ivoire à destination d’Abidjan par la Police des airs et des frontières (PAF).

En réalité, Karim Wade et ses compagnons, accompagnés de trois huissiers de justice, voulaient faire constater légalement que cette interdiction de sortie du territoire ne leur a jamais été officiellement notifiée par la justice sénégalaise. Leurs avocats pourront désormais attaquer cette décision devant la Cour suprême pour inconstitutionnalité.

"Malveillance"

« Tout le monde sait qu’en droit administratif, une interdiction de sortie du territoire national doit être notifiée et personne ne nous a notifié cela.  Et, comme ce sont des malveillants, pour les prendre au piège, nous sommes allés acheter des billets sans vouloir voyager et nous nous sommes présentés à l’aéroport. On nous a alors dit qu’il nous est interdit de sortir de territoire », a réagi l’ancien député Amadou Moustapha Wade, dit Doudou Wade.

Oumar Sarr est maire de Dagana et ancien ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat (un portefeuille central sous l’ère Wade). Il avait été nommé coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (PDS) par Abdoulaye Wade après sa défaite à l’élection présidentielle.

Samuel Sarr est un ami de trente ans de l’ex-président. L’ancien ministre de l’Énergie appartient à l’entourage proche du « Vieux ». De son côté Madické Niang, ancien ministre des Mines, de la Justice et des Affaires étrangères, a hébergé Abdoulaye Wade et sa femme, Viviane, quand ils ont dû quitter le palais présidentiel, au début d’avril.

Ils font partie des sept barons du régime Wade convoqués par la CREI devant la gendarmerie depuis le 8 novembre.

_______________

Par Vincent Duhem (@vincentduhem)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici