Fermer

L’ancien président mauritanien Moustapha Ould Mohamed Saleck est décédé

Moustapha Ould Mohamed Saleck prend le pouvoir, le 10 juillet 1978. © Capture d'écran Youtube

Premier président militaire de la Mauritanie, le colonel Moustapha Ould Mohamed Saleck est décédé à Paris dans la nuit du 18 au 19 décembre, à l’âge de 76 ans. Son corps sera rapatrié jeudi 20 décembre.

Admis au début du mois à l’hôpital Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis en France), l’ancien président de la Mauritanie,  le colonel Moustapha Ould Mohamed Saleck, avait ensuite été transféré en soins intensifs au Val-de-Grâce. Sa femme et ses enfants (dont Fatimetou Mint Mohamed-Saleck, qui fut secrétaire d’État sous Maaouiya Ould Taya), présents à son chevet, avaient reçu le 12 décembre la visite du chef de l’État Mohamed Ould Abdelaziz. Après avoir rencontré les médecins, ce dernier avait informé la famille que l’État mauritanien prenait en charge financièrement l’intégralité des soins.

Deuil national

À la tête du Comité militaire de redressement national, Moustapha Ould Mohamed Saleck était arrivé au pouvoir le 10 juillet 1978, après avoir renversé le « Père de la nation », Mokhtar Ould Daddah. Il avait signé un cessez-le-feu avec le Front Polisario, alors en guerre avec la Mauritanie depuis trois ans. Contraint de démissionner en 1979 et remplacé par Mohamed Mahmoud Ould Ahmed Louly, il fut emprisonné pendant un an sous Mohamed Khouna Ould Haidalla (1980-1984). Il s’était ensuite présenté deux fois, sans succès, à l’élection présidentielle en 1992 et en 1997.
Le corps de Moustapha Ould Mohamed Saleck sera rapatrié jeudi en Mauritanie, où trois jours de deuil national ont été décrétés. Selon un membre de sa famille, il sera inhumé dans son village natal, près de Kiffa.

___

Justine Spiegel (@JustineSpiegel)

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici