Fermer

Un ingénieur français enlevé dans le nord du Nigeria

Une voiture de police dans le nord du Nigeria, en janvier 2012. © AFP

La police a confirmé, jeudi 20 décembre, l’enlèvement, la veille au soir, d’un ingénieur français par des hommes armés dans le nord du Nigeria. Celui-ci est un employé de la société Vergnet.

L’enlèvement, mercredi soir, d’un ingénieur français par des hommes armés à Rimi, à 25 km de la ville de Katsina, dans l’État du même nom frontalier du Niger (nord du Nigeria), a été confirmé jeudi 20 décembre par le commissaire de police de Katsina, Abdullahi Magaji.

« Les ravisseurs, qui étaient environ 30, ont attaqué la résidence où logent les ingénieurs de (la société) Vergnet », a-t-il précisé, avant d’ajouter qu’un agent de sécurité et un voisin, tous deux nigérians, avaient été tués, et un policier grièvement blessé. Les hommes armés ont ensuite lancé un engin explosif sur le commissariat de police en sortant de la ville, pour éviter que la police ne les poursuive, a ajouté Abdullahi Magaji.

Vergnet, une société spécialisée dans les énergies renouvelables, selon les informations qui figurent sur son site Internet, travaille sur un projet de ferme éolienne à Katsina.

(Avec AFP)
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici