Fermer

CAN 2013 – Patrice Carteron : « Le Mali fait partie des outsiders »

Patrice Carteron, sélectionneur de l'équipe du Mali. © AFP

Troisième de la CAN 2012, le Mali, désormais entraîné par le Français Patrice Carteron (42 ans), est cité parmi les outsiders de la prochaine édition sud-africaine. Mais les Aigles doivent aussi composer avec l’état de forme de certains de ses cadres.

Jeune Afrique : Patrice Carteron, quand débutera le stage de la sélection du Mali ?

Patrice Carteron : On va se retrouver le 5 janvier à Bamako. Je vais convoquer vingt-sept joueurs, et j’annoncerai ma liste des vingt-trois le 9 janvier. Nous disputerons un match amical face à une sélection locale le 8, et le 9 au soir et nous nous envolerons pour l’Afrique du Sud, où nous jouerons un autre match amical, le 15 ou le 16, contre un club ou une sélection.

Trois de vos joueurs cadres jouent peu ou pas du tout en club. Si Mahammadou Diarra rejoue avec Fulham (Angleterre), Mohamed Sissoko est cantonné au banc de touche du Paris-SG et Seydou Keita est à l’arrêt depuis la fin du championnat chinois. Cela vous préoccupe-t-il ?

Seydou Keita s’est entraîné à Bamako, et désormais à Barcelone, son ancien club. Je l’ai vu à Dakar il y a trois semaines, il était très motivé. Il manquera un peu de rythme, mais je ne suis pas inquiet. Diarra est revenu de blessure, et ça devrait aller. Pour Sissoko, c’est délicat. Il n’a pas beaucoup joué avec le PSG cette saison ( quatre matches toutes compétitions confondues, dont deux comme titulaire, NDLR). De plus, il a eu des problèmes physiques. Il y a aussi Adama Coulibaly (Auxerre) qui est en phase de reprise. Par contre, que des joueurs comme Maïga (West Ham) ou Diabaté (Bordeaux) aient un temps de jeu plus ou moins réduit ne me dérange pas. Ils seront plus frais pour jouer la CAN !

On va essayer prouver que le foot malien, malgré la crise qui touche le pays, va bien

Que pensez-vous des adversaires dont le Mali a hérités ?

C’est un groupe homogène. Le Ghana est un des favoris de la CAN, c’est une des équipes les plus régulières d’Afrique depuis six ou sept ans. La RDC a un coach (Claude Le Roy) qui a beaucoup d’expérience et qui s’est toujours qualifié pour les quarts de finale. Et le Niger est très fort physiquement.

Que pouvez-vous espérer ?

Le Mali fait partie des outsiders. L’équipe (alors dirigée par Alain Giresse, NDLR) a terminé troisième en 2012. Ce sera évidemment difficile de faire aussi bien face à l’adversité – Côte d’Ivoire, Zambie, Ghana, Afrique du Sud, Tunisie, Nigeria…- Mais on va essayer prouver que le foot malien, malgré la crise qui touche le pays, va bien.

___

Propos recueillis par Alexis Billebault

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici