Fermer

En mauvaise santé, Moubarak a été hospitalisé

L'ex-président égyptien Hosni Moubarak en juin 2011. © AFP

L’ancien président déchu, Hosni Moubarak, a été transféré de sa prison du Caire vers un hôpital militaire, le 27 décembre. Hosni Moubarak souffre d'un épanchement pulmonaire et de côtes fracturées, selon l'agence officielle Mena.

Mis à jour le 29/12/12 à 11h25

Le procureur général égyptien a ordonné, jeudi 27 décembre, le transfert de l’ancien président égyptien, Hosni Moubarak, de sa prison vers un hôpital militaire. Son état de santé, déjà fragile, se serait récemment détérioré.

Des radiographies ont montré que M. Moubarak avait des côtes fracturées suite à une chute dans la douche le 15 décembre et qu’il souffrait d’une accumulation de liquides dans les membranes autour des poumons, a indiqué jeudi soir l’agence Mena, citant un rapport médical fait à la demande du procureur.

Une fois le traitement terminé, Moubarak devra retourner à la prison de Tora, dans la banlieue sud du Caire, sans que l’on sache précisément pour le moment les soins qu’il va recevoir.

Le 19 décembre, il avait déjà été brièvement hospitalisé. Une chute dans sa douche avait fait craindre des séquelles crâniennes et il avait dû passer un scanner.

Spéculations

La santé de l’ancien raïs, un tabou sous sa présidence, est sujette à de nombreuses spéculations. Il a déjà été donné pour mort par l’agence officielle Mena, en juin dernier, avant qu’il soit précisé qu’il était dans le coma. À 84 ans, il a déjà subi plusieurs opérations, dont l’ablation de la vésicule biliaire et le retrait d’un polype du duodénum, en 2010.

Hosni Moubarak a été condamné en juin à la prison à perpétuité pour la répression orchestrée lors du soulèvement contre son régime, qui avait fait 850 morts. Les Égyptiens, confrontés à d’autres difficultés post-révolutionnaires, se désintéressent de plus en plus de son sort.

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici