Fermer

Un satiriste égyptien accusé d’avoir porté « atteinte à la réputation » du président Morsi

Le satiriste égyptien Bassem Youssef. © DR

La justice égyptienne a ouvert une enquête judiciaire à l'encontre de Bassem Youssef, un satiriste politique égyptien accusé d'avoir "insulté" le président Mohamed Morsi lors d'une émission de télévision.

Bassem Youssef s’est fait connaître grâce à ses vidéos amateurs postées sur internet après la révolution contre le régime Moubarak. Il y épinglait avec humour des personnalités de la scène politique égyptienne.

Médecin de formation, il avait commencé à devenir célèbre en Égypte avec la diffusion, trois fois par semaine, de son show satirique sur une chaîne satellitaire privée.

Ses sketchs récents, dans lesquels il parodiait Mohamed Morsi en pharaon avide de pouvoir, ont provoqué la colère d’un avocat islamiste. Celui-ci a déposé une plainte formelle contre Bassem Youssef pour « atteinte à la réputation » du président, entrainant l’ouverture d’une enquête judiciaire à son encontre.

Plainte du cabinet de Morsi

Parallèlement, le quotidien indépendant al-Masry al-Youm a déclaré mardi 1er janvier que le cabinet de Mohamed Morsi avait déposé une plainte l’accusant de « diffusion de fausses nouvelles de nature à troubler la paix et la sécurité publics et d’affecter l’administration ».

Le journal a indiqué que cette plainte concernait un article dans lequel des sources « bien informées » affirmaient que le président égyptien devait bientôt visiter l’hôpital où Hosni Moubarak est actuellement soigné.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici