Fermer

Vidéo : à Bahreïn, une gifle policière qui rappelle Mohamed Bouazizi

La vidéo a été filmée par un vidéaste amateur. © Capture d'écran Youtube.

La vidéo d'un jeune trentenaire, violemment giflé par un officier de police à Bahreïn, suscite l'indignation sur les réseaux sociaux arabes.

La scène rappelle l’histoire de Mohamed Bouazizi. Le 17 décembre 2010, le jeune vendeur ambulant de Sidi Bouzid se fait humilier et gifler par une fonctionnaire municipale. Dans la foulée, il s’immole par les flammes pour exprimer son désespoir. Son geste et sa mort déclencheront la révolution tunisienne et une vaste vague de révoltes populaires dans tout le monde arabe.

Deux ans plus tard, une autre brimade policière, relayé par le site Global Voices Online, indigne à nouveau les réseaux sociaux arabes. Cette fois, l’épisode se déroule à Manama, capitale du royaume de Bahreïn. La petite monarchie, majoritairement chiite mais dirigée par une dynastie sunnite, est régulièrement agitée par des mouvements de protestations depuis le « printemps arabe ».

 

 

Dans l’après-midi du 23 décembre 2012, les forces de police mènent une opération de ratissage dans le quartier chiite d’Aali. Posté derrière une fenêtre, un vidéaste amateur filme une interpellation dans la rue. Un officier de police demande à un trentenaire, tenant un enfant dans ses bras, de lui donner sa pièce d’identité. Le jeune homme répond qu’il n’en a pas. Le policier, identifié par son nom, Ali Aaref, le frappe alors deux fois au visage, sans plus de justifications.

Face à la polémique montante, les autorités bahreïnies ont annoncé, le 24 décembre, la suspension de l’officier et la création d’un comité d’étude de la violence policière. Dans la rue, les manifestations se poursuivent. Le 1er janvier, des milliers de personnes ont à nouveau défilé contre le pouvoir en place.

___

Benjamin Roger (@benja_roger)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici