Fermer

Nigéria : 10 millions de téléphones portables pour les agriculteurs

Écrit par Laurence Hallé

Le Nigeria distribuera 10 millions de portables. © AFP

Pour tenter d'enrayer la pauvreté persistante de sa population rurale, le Nigeria fait le pari de la technologie. Dix millions de portables vont être distribués aux agriculteurs du pays.

Pour moderniser son secteur agricole, le gouvernement du Nigeria s’apprête à remettre gratuitement dix millions de téléphones portables aux paysans. Environ 80 millions de Nigerians vivent de l’agriculture, qui constitue l’un des piliers économiques du pays, avec 40 % du PIB. L’initiative ne fait toutefois pas l’unanimité : l’opposition dénonce une façon détournée de s’assurer le vote de l’électorat rural.

Annoncée le 3 janvier, la mesure gouvernementale a pour objectif de renforcer la sécurité alimentaire du pays le plus densément peuplé de l’Afrique. L’opération nécessitera des ajustements, dont l’installation de relais dans les zones rurales pour permettre la communication. Le ministre de l’Agriculture, Akinwumi Adesina, a déclaré que l’achat de ces portables serait financé grâce à une taxe.

Pour le secrétaire général du parti d’opposition All Nigeria Peoples Party (ANPP), Tijani Tumsa, il n’y toutefois pas lieu d’applaudir. Le responsable politique n’y voit rien de plus qu’une stratégie « machiavélique » pour engranger des votes lors de l’élection présidentielle de 2015, a-t-il confié à la BBC.  

« Ce que vous faites, c’est créer de l’emploi pour les entreprises de télécommunication. Vous n’avez pas de réelles incidences sur la production agricole au Nigeria si ce n’est que d’élargir le réseau de téléphonie mobile », a lancé Tumsa.

La panacée du téléphone?

Le développement des moyens de paiement via le mobile est en forte croissance en Afrique. Le gouvernement du Nigeria n’y fait pas exception et a lancé l’an dernier son propre système « e-wallet » (porte-monnaie électronique), qui permet les transactions par SMS. Le système, par ailleurs déjà utilisé ailleurs au pays, a été instauré dans le cadre du programme de transformation de l’agriculture du président nigérian Goodluck Jonathan.

Le Nigeria bat tous les records en matière de portables, a vanté le ministre Adesina, précisant toutefois que si 110 millions de Nigérians en possèdaient un, nombreux étaient les paysans à en être dépourvus. « Notre objectif est de pouvoir contacter tous les fermiers. L’agriculture moderne requiert un flux d’information constant entre  fournisseurs et agriculteurs », a indiqué Akinwumi Adesina dans un communiqué.

La moitié des appareils seront par ailleurs remis aux femmes, qui représentent environ 70 % de la main-d’œuvre dans les champs du Nigeria.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici